2. Traitement des échantillons

Non classé

Une fois transportés au laboratoire, nous procédons à la détermination des deux espèces en se basant sur la clé proposée par Alili (2007).Par la suite nous effectuons des mensurations de longueur et de pesée puis une dissection du poisson est faite afin de déterminer le sexe.

2.1.Mensurations des dimensions linéaires

Dans notre étude nous nous sommes intéressées à la longueur totale (LT) et la longueur standard (LS). La longueur totale est mesurée depuis le museau aux extrémités des rayons les plus longs de la nageoire caudale, poisson étant allongé à plat sur son côté ventral.

La longueur standard est mesurée correctement de la symphyse maxillaire à l’extrémité de l’os hypural (urostyle) (Holden et Ratt, 1974)

Les différentes mensurations linéaires effectuées

Figure 6 : Les différentes mensurations linéaires effectuées

2.2. La pesée

À l’aide d’une balance de marque « KERN » au centième de gramme près; nous avons relevé pour chaque individu le poids total.

2.3. Traitement anatomique

La distinction entre les sexes peut être faite à l’oeil nu. Les ovaires sont généralement tubulaires, et granuleux alors que les testicules sont plats, triangulaires, de couleur blanchâtre (Holden et Ratt, 1974).

Page suivante : 3. Traitement statistique des données

Retour au menu : Croissance et exploitation de deux espèces de poissons plats pleuronectiformes des eaux algériennes : Citharus linguatula (Linnaeus, 1758) et Dicologlossa cuneata (Moreau, 1881)