1.7.2- Circonstances

Non classé

L’intoxication au paracétamol est de plus en plus fréquente, et pour cause l’autoprescription
(automédication).
Dans ce contexte, elle est involontaire, la plus fréquente, et due en général à des
accidents domestiques (enfants croyant aux bonbons) ou thérapeutiques (erreurs de posologie
et/ou de prescription).
Dans d’autres contextes, elle peut être volontaire et servir la poursuite d’un but
suicidaire ou d’un but criminel. Néanmoins ces derniers contextes sont très rares du fait
même de la difficulté de réalisation de cette intoxication.

Page suivante : 1.7.3-Mécanisme d’action toxique

Retour au menu : Mesure de l’impact toxique du paracétamol à doses thérapeutiques chez 11 alcooliques adultes volontaires à travers le dosage des taux de quelques marqueurs moléculaires de lésions hépatiques, et évaluation du danger encouru par deux présumés intoxiqués par ce médicament