1. Développement théorique

Non classé

1.1. Variable dépendante

La conception de l’outil de collecte de données de l’EDS-IV(1) du Sénégal qui est la source de donnée de ce travail, a permis de saisir l’âge au décès en jour, si l’enfant a moins d’un mois, en mois si l’enfant a moins de deux ans et enfin en année révolue s’il a plus de deux ans. Dans le cadre de ce travail la mortalité des enfants de moins de cinq ans constitue la variable dépendante. Etant donné que le fait de décéder est un événement non renouvelable, nous avons dichotomiser la variable. Il prendra la valeur 1 si l’enfant est décédé et 0 si non.

1.2. Variables indépendantes

Il est important de signaler que nous distinguons d’une part les facteurs indirects opérationnalisés par les variables économiques et socio-culturelles et d’autre part les variables intermédiaires.

a. Région de résidence

Il s’agit de la région de résidence actuelle de la mère qui est aussi celle de l’enfant. Elle pourrait avoir une influence sur la mortalité des enfants dans la mesure où chaque région à ses spécificités sur le plan économique, socio-culturel et de la disponibilité d’infrastructure sanitaires fonctionnelles. La région de résidence sera opérationnalisée à l’aide du découpage administrative en vigueur au moment de la réalisation EDS-IV.

Celui-ci découpe le pays en 11régions administratives. Pour des raisons pratiques d’études, la variable région est recodée. Ce regroupement est basé sur les ressemblances des régions sur les plans, économique, culturel et géographique et permet d’éviter les problèmes d’effectifs qui apparaissent au niveau de certaines régions administratives.

Nous présentons ci-dessous les régions d’études et les régions administratives qui les composent :

– Nord – Est (St-Louis, Matam, Louga)
– Ouest (Dakar, Thiès)
– Centre (Fatick, Kaolack, Diourbel)
– Sud (Kolda, Ziguinchor, Tambacounda)

b. Variables économiques

Il est aujourd’hui prouvé qu’il existe une relation entre l’activité économique d’un couple ou de l’un des conjoints et la mortalité de leurs enfants. Le sens de la relation dépend de la nature et du type d’occupation. L’activité économique est la principale source de revenu pour le ménage et permet de ce fait, d’avoir l’accès aux méthodes préventives et aux soins de santé. Cependant il peut être un couteau à double tranchant car la nature de l’activité économique de la mère peut réduire considérablement le temps, la fréquence d’allaitement maternel et le temps nécessaire aux soins des enfants.

L’activité de la mère est appréhendée à partir du fait, qu’au moment de l’enquête une mère travaille ou non. Pour opérationnaliser le concept facteurs économiques, nous faisons recours à l’occupation de la mère et à son emploi au moment de l’enquête. Le même principe s’est retenu pour le conjoint. Pour compléter la liste des variables économiques, nous prendrons en compte des variables, tels que le type d’approvisionnement en eau, le type de toilette, la nature du sol pour construire un indicateur de niveau de vie. Cet indicateur est un outil qui permet d’approcher la réalité mais ne la couvre pas sous toutes ces formes.

c. Variables socioculturelles

Le recours à l’instruction de la mère ainsi qu’à celle du conjoint et à l’ethnie nous faciliterait l’opérationnalisation de ces variables socioculturelles. Le niveau d’instruction de la mère ou du conjoint se définit comme le niveau d’étude atteint par l’individu dans un système scolaire. Il s’avère que les femmes instruites sont plus disposées à adopter de nouveaux comportements qui semblent être plus bénéfiques pour la survie de leurs enfants et sont souvent les premières pour les consultations de ces derniers en cas de maladie. Le niveau d’instruction de la mère, tout comme celui du conjoint peut influencer la mortalité des enfants surtout si celui-ci s’implique véritablement dans l’encadrement et le suivi de l’enfant.

d. Milieu de résidence

Le milieu de résidence est aussi considéré comme une variable socio-culturelle. En effet, Il est de coutume de spécifier le milieu de résidence en milieu rural et urbain. Ce dernier étant par excellence une zone d’acculturation des valeurs et normes culturelles traditionnelles et de diffusion des modèles culturels occidentaux à travers l’école, la télévision, le cinéma etc. Mais aussi le lieu où sont concentrées le plus grand nombre d’infrastructures socio-sanitaires. Les enfants qui y résident, auraient moins de risque de décéder que ceux du milieu rural.

1 L’enquête démographique et de santé (EDS –V) a été réalisé en 2005, elle est la plus ressente de ce genre que le Sénégal a réalisé et dont les données sont disponibles.

Page suivante : 2. Données et méthodes d’analyse

Retour au menu : L’analyse différentielle régionale de la mortalité infanto-juvénile, une approche pertinente pour une meilleure planification décentralisée : Cas du Sénégal