III.3.1– Les institutions financières

Non classé

Ce sont les institutions (EMF) qui font à titre habituel les opérations de banque : la collecte des dépôts et l’octroi du crédit à une population donnée, et offrent les moyens de payement à sa clientèle. Il s’agit entre autre des caisses d’épargne, la Caisse des Dépôts, des coopératives d’épargne et de crédit, des mutuelles, etc. Les établissements de microfinance (EMF) sont spécialisés dans le financement des activités économiques de petites et très petites envergures.

Elles ont un rôle social consistant à cibler un grand nombre d’exclus du système financier classique en leur proposant des services financiers adaptés.

L’activité de ces établissements de crédit constitue la microfinance qui signifie la finance de petite taille. Elle représente l’intermédiation financière en faveur des pauvres qui disposent de revenus faibles et sont généralement exclus du système bancaire classique. C’est pourquoi la plupart des pays africains ont développé, dans leur Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DRSP), des actions impliquant la microfinance. Le but ici étant d’augmenter l’offre des services financiers, en particulier le crédit, aux pauvres et de contribuer à stimuler la croissance économique. Toutefois, les institutions de microfiance (IMF) se trouvent le plus souvent face à un dilemme entre leur mission sociale qui consiste à toucher un grand nombre d’exclus du système bancaire classique et la viabilité financière qui veut que les coûts de l’offre de services soient couverts (Doligez , Lapenu, 2006).

Page suivante : III.3.2– Les compagnies d’assurance

Retour au menu : ACTIVITE D’OCTROI DE CREDIT ET RENTABILITE DES BANQUES COMMERCIALES AU CAMEROUN