CONCLUSION DU CHAPITRE I

Non classé

Joseph KI-ZERBO dans « A quand l’Afrique ? Entretien avec René HOLENSTEIN »(239) rappelle que parmi les grandes questions posées au continent africain, figurent celle de l’Etat ainsi que celle de l’unité et de l’émiettement de l’Afrique. La situation au sahel n’a cessé de se détériorer ces dernières années du fait de la sécheresse, de la pauvreté et de la déliquescence des régimes politiques, des trafics et de l’expansion des groupes terroristes. Si les révolutions arabes ne se sont pas propagées sur le reste du continent africain, elles n’ont pas moins eu des conséquences néfastes, comme l’attestent les impacts de la crise en Libye en Afrique de l’ouest.

Et la victoire des partis islamistes lors des différentes élections qui ont suivi l’après « printemps arabe » est considérée comme l’émergence d’un militantisme islamique en Afrique et facteur potentiel de menace.

En bref, la région sahélienne est en proie à une situation proche du chaos qui ne s’est pas améliorée avec la crise malienne et dont l’issu reste incertaine. D’aucuns y voient dans cette crise, le moment opportun pour se repositionner en érigeant le sahel d’ « espace de tous les dangers ». Pour y voir clair, il serait intéressant de cerner le bon grain de l’ivraie car, le tableau est complexe et il est difficile de déceler ce qui relève de l’intox et de la réalité.

Dans cet immense désert aride où groupes terroristes et trafiquants de tout bord entretiennent des relations incestueuses, où groupes terroristes et Etats se livrent bataille en toile de fond d’intérêts géostratégiques, la prudence serait de rigueur. Ainsi, AQMI semble-t-il être l’arbre qui cache la forêt, le terrorisme amplifié voilant les véritables enjeux et menaces(240). Qui donc se cache derrière l’étendard AQMI ?

239 Joseph Ki-Zerbo, A Quand L’Afrique ? Entretien avec René Holenstein, édition de l’aube 2003, 201p.
240 Mehdi Taje, « La réalité de la menace d’AQMI à l’aune des révolutions démocratiques au Maghreb », Géostratégiques n° 32, 3e Trimestre 2011, p. 288.

Page suivante : CHAPITRE II : LE SAHEL, UNE REGION INCONTOURNABLE SUR LE PLAN GEOPOLITIQUE

Retour au menu : LES DEFIS DU TERRORISME AU SAHEL : AQMI, une menace stratégique ?