B. Les consommateurs Indonésiens

Non classé

Comme nous avons pu le voir précédemment, le pays est le quatrième pays le plus peuplé avec plus de 240 millions d’habitants. Le pays est donc très intéressant pour les entreprises du secteur secondaire et tertiaire. La population urbaine du pays est de 51,4% et ne cesse de progresser. La majorité des grandes villes se trouvent sur les îles de Java et de Sumatra. 73% des Indonésiens ont plus de 15 ans.

L’aspect primordial à retenir comme on a pu le voir précédemment est le fait que les ménages s’enrichissent dans ce pays et que la classe moyenne y explose. Le revenu de la classe moyenne est selon des études du bureau d’étude Deloitte de 10 000$ par ans et leurs dépenses augmentent de 5% par an. La classe moyenne représente donc aujourd’hui plus de 23 millions de consommateurs et on ne compte pas la population ayant des revenus supérieurs à 10 000$ par ans. Selon les économistes ce chiffre doublera d’ici six ans. Cela fait donc de l’Indonésie un marché énorme. Comme nous avons pu le constater, Danone et l’Oréal ont bien compris l’intérêt du pays et investissent massivement dans celui-ci. Nous avons pu constater que la majorité de la classe moyenne est issue d’un milieu urbain et que celui-ci augmente de manière stable. Selon Deloitte, la population urbaine devrait atteindre 71% en 2030 ce qui augmenterait donc considérablement le nombre de consommateurs.

La population Indonésienne est jeune et par expérience, j’ai pu constater que les jeunes Indonésiens sont de plus en plus attirés par la culture occidentale et ce, quel que soit leur milieu. Les jeunes Indonésiens se sont pris de passion pour les nouvelles technologies et moyens de communications. Aujourd’hui 60% des jeunes Indonésiens sont inscrits sur un réseau social, que ce soit Facebook, Twitter ou encore Pinterest. Ils dépensent moins en besoins fondamentaux et augmentent leurs dépenses dans les loisirs et les communications. Ils sont très actifs sur les réseaux sociaux et aiment partager leurs impressions sur les loisirs qu’ils ont eu ou leurs nouveaux achats. Alors qu’en 2005 encore peu de marques de vêtements et de loisirs internationales étaient présentent en Indonésie, depuis 2010, celles-ci s’y implantent de plus en plus. On peut retrouver aujourd’hui dans les centres commerciaux Indonésien la majorité des marques Internationales présentes en France.

L’Indonésie est une démocratie et n’a jamais fait face au communisme ou à un mouvement qui aurait pu restreindre, « formater » le comportement des Indonésiens. Ils sont donc des consommateurs libres qui ne sont guidés que par leur religion. La majorité des Indonésiens sont musulmans et très attachés à leurs valeurs.

L’Indonésie est un pays majoritairement musulman , mais à part quelques groupes extrémistes il s’agit d’un islam modéré qui se conjugue souvent avec d’anciennes croyances animistes. Cela ne représente pas un frein à la consommation de produits occidentaux. Certains éléments sont cependant à considérer, ils ne consommeront donc pas de porc et feront très attention aux ingrédients d’un produit afin de rien consommer d’origine porcine. Peu consomment de l’alcool et sont aussi très vigilants en ce qui concerne les produits qui pourraient en contenir. Il est aussi préférable que la mention Hallal soit apposée sur les produits alimentaires car les consommateurs Indonésiens y portent une grande attention.

Peu de femmes portent la Burqa et beaucoup ne portent qu’un voile. Une grande majorité, surtout à Jakarta est vêtue à l’occidentale. Les vêtements traditionnels sont portés aujourd’hui principalement pour les grandes occasions comme pour les mariages par exemples. Il existe encore cependant quelques régions reculées où ceux-ci sont portés tous les jours. Nous avons pu voir avec le cas de L’Oréal que les Indonésiennes sont coquettes et aiment prendre soin de leurs peaux et cheveux et que les Indonésiens commencent eux aussi à consommer des produits cosmétiques.

La population d’origine chinoise est d’environ 5% mais elle représente une grande partie de la classe élevée et moyenne. Elle est très présente dans le commerce.

Auparavant oppressée elle a toujours représentée le moteur économique de l’Indonésie.

En terme de transport avec l’essor des compagnies low-cost, il a été constaté que les Indonésiens toutes classes comprises voyagent plus et le secteur touristique interne explose avec l’essor de la classe moyenne.

Le pays a encore de d’importants progrès à faire en termes de santé pour atteindre un niveau occidental. Souvent ils préférèrent encore s’en remettre à des moyens traditionnels.

Le système judiciaire, ne protège pas encore suffisamment les consommateurs et ils doivent régler leurs problèmes entre eux et non par le biais de la justice. Ce qui amène à une certaine méfiance.

Alors que les investissements étrangers sont de plus en plus encouragés en Indonésie, de nouvelles entreprises arrivent sur le marché en créant de nouveaux besoins et vont ainsi contribuer à l’essor du consommateur Indonésien.

Page suivante : C. Des marchés florissants

Retour au menu : L’INDONESIE, UNE NOUVELLE PUISSANCE ECONOMIQUE ?