C. Des marchés florissants

Non classé

Comme nous avons pu le voir dans l’analyse PESTEL, l’Indonésie est en pleine croissance, les besoins et le bien-être de ses individus évoluent. Le pays regorge d’opportunités pour les entreprises et entrepreneurs étrangers. L’analyse PESTEL nous a donné quelques pistes à explorer en termes d’attractivité du pays.

Cette analyse a révélé que le pays regorge de matières premières et que le pays tente aujourd’hui d’ouvrir de plus en plus ses frontières et d’accéder au marché global. Nous avons pu voir que le gouvernement améliore les législations en termes d’investissements étrangers, de fiscalité, de protection des consommateurs, et incite ainsi de plus en plus la présence d’investisseurs étrangers et la consommation des Indonésiens.

Du fait de la richesse en matières premières du pays, le secteur du bois et du papier est à étudier. En effet, et malgré les récentes législations en terme d’exploitations forestière, le pays regorge de bois nobles aussi le gouvernement a mis en oeuvre un plan de replantation afin de lutter contre la pénurie des forêts. Il existe même une foire internationale du bois à Jakarta De plus, en terme de main d’oeuvre c’est un métier où l’on trouve des employés qualifiés et où il est facile de les former. La demande interne est forte, tout comme la demande mondiale. Les secteurs du caoutchouc et du textile sont aussi très intéressants du fait de leur expansion. Le pays a aussi beaucoup de caféiers et de plantations de thé et les Indonésiens sont de gros consommateurs de café et de thé en partie à cause de l’eau courante qui n’est pas encore potable.

Le secteur touristique est un secteur en plein essor en Indonésie car malgré le fait qu’il soit déjà bien présent en Indonésie il continue à se développer. En accroissement régulier sauf pendant les périodes de crises et d’attentats – de 5 510 000 en 2005 à 8 040 000 en 2012. Le pays possède un grand potentiel à la fois par ses paysages mais aussi par son histoire et sa culture et la diversité qu’il offre. La plupart des touristes 60% sont entrés en Indonésie à travers Bali ou Jakarta. Mais actuellement les autres régions commencent à se développer. Le gouvernement indonésien a fixé des objectifs ambitieux, accueillir un total de neuf millions de touristes étrangers en 2013, et dix millions en 2014. Le gouvernement s’attend à ce que ces augmentations proviennent principalement de la région Asie-Pacifique lui-même.

Son aide consiste en l’ouverture de nouvelles lignes aériennes internationales et des campagnes de promotion. Ce secteur représente une grande opportunité d’emplois en Indonésie. Ce secteur produit 9 milliards de dollars avec un accroissement de 5,81% par rapport à 2011. C’est une des activités les plus conséquentes de l’Indonésie comptant pour 4,1% en 2010 soit plus de 7,6 milliards de dollars avec plus de 6,23 millions de touristes.

Les régions les plus visitées sont Bali, Jogjakarta ou encore le Pays Toraja. L’Indonésie accueille chaque année plus de 6 millions de touristes venus de tous les coins du monde. Le tourisme Indonésien a beaucoup souffert de l’instabilité politique, des conflits internes, des attentats et des catastrophes naturelles. Cependant depuis 2003, et ce malgré le tsunami le nombre de touristes ne cesse d’augmenter. De plus avec l’essor de la classe moyenne, le tourisme interne ne cesse de croitre.

Le secteur des télécommunications est en train de se privatiser et beaucoup reste à faire comme la mise en place de la 3G qui est loin d’être présente partout. Les infrastructures manquent au pays et participer à leurs constructions peut se révéler être un très bon moyen pour une entreprise d’accéder au pays. Nous avons pu voir aussi que le secteur médical et pharmaceutique est encore trop peu développé en Indonésie.

Les Indonésiens sont de plus en plus attirés par la culture occidentale et ses gastronomies. Les restaurants étrangers, Français ouverts à Jakarta ont beaucoup de succès et il devient aujourd’hui possible de s’approvisionner en produits qui n’existent pas en Indonésie. L’implantation de Carrefour a d’ailleurs favorisé cela.

Le marché des cosmétiques bien que déjà largement dominé par des multinationales est en pleine expansion et son nombre d’utilisateur ne cesse d’augmenter du fait de techniques de distributions propres au pays et d’us et coutumes. Développer des produits adaptés à la religion musulmane semble être une bonne initiative car c’est encore aujourd’hui un marché trop peu exploité et plein d’avenir en Indonésie.

Le marchés de l’automobile et des véhicules ont aussi de beaux jours devant eux tout comme les réseaux ferroviaires qui se développent, le marché des produits laitiers ou encore le secteur énergétiques.

Certains secteurs sont à éviter comme le secteur bancaire, le marché de l’alcool et des produits porcins car l’Indonésie malgré son ouverture reste encore protectionniste et on retrouve une majorité de musulmans dans le pays. Certains secteurs sont monopolistiques ou réservés aux entreprises Indonésiennes comme les services de certifications, la presse, les services télévisuels, les armes ou encore les ports maritimes.

Les opportunités sont ainsi encore nombreuses en Indonésie et malgré quelques restrictions, le pays est aujourd’hui très attractif. Il est important pour finaliser ce mémoire de décrire les manières les plus adaptées pour s’implanter dans le pays.

Page suivante : III. Comment s’y implanter

Retour au menu : L’INDONESIE, UNE NOUVELLE PUISSANCE ECONOMIQUE ?