B. Démographie et conditions de vie

Non classé

L’état démographique d’un pays atteste de son état de santé et de son développement. On constate en Indonésie que les choses ont bien changées depuis l’ère de Suharto. Le pays jouit d’une diversité culturelle, ethnique et religieuse. Cela a provoqué beaucoup de conflits localisés qui sont pour la plupart actuellement terminés, atténués ou contrôlés par les forces Indonésiennes. Le pays est donc aujourd’hui stable et malgré certains conflits qui perdurent cela n’impacte en aucun cas son gouvernement et sa politique.

On constate depuis quelques années que le taux d’urbanisation est en forte croissance. De ce fait et parallèlement, le pays bénéficie d’une hausse de salaire et par conséquent d’une hausse du pouvoir d’achat conséquente. En plus de ce facteur, la population Indonésienne est jeune. L’âge moyen est actuellement de 28 ans et contribue au dynamisme du pays. Il y a donc beaucoup d’opportunités dans ce pays où l’essor de la classe moyenne est très important.

De nombreux efforts sont faits en termes de scolarité. La scolarité est aujourd’hui obligatoire pour les élèves du primaire.

Les conditions de vie des expatriés sont de plus en plus confortables. En effet en 1993, les coupures électriques étaient fréquentes, il y avait peu d’endroits où faire ses courses et très peu de produits européens. Aujourd’hui de grands hypermarchés se sont implantés partout dans la capitale. On retrouve diverses épiceries Françaises ou autres, des hôpitaux internationaux avec des médecins étrangers, des chaînes de magasins de mode comme Zara par exemple. On constate que de plus en plus les Occidentaux peuvent retrouver un mode de vie propre à leur culture et connaissent de moins en moins la situation de manque que peu procurer le fait de vivre loin de son pays. Cependant vivre « à l’occidentale » est encore un privilège en Indonésie car le prix des produits importés reste très élevé et ce mode de vie est possible uniquement dans les grandes villes.

Page suivante : C. Des partenariats internationaux solides

Retour au menu : L’INDONESIE, UNE NOUVELLE PUISSANCE ECONOMIQUE ?