A. Un pays qui a su survoler la crise

Non classé

Comme il a été vu précédemment, le pays n’a pas subi de plein fouet la dernière crise internationale alors que beaucoup de pays limitrophes ont vu leur croissance diminuer. C’est un des rares pays à avoir eu une croissance positive durant cette période. La manière dont elle a su gérer cette crise et sa stabilité durant cette période, atteste de son potentiel et de son développement. C’est pour cela qu’il est important d’expliquer de manière plus approfondie l’impact de la récession économique mondiale de 2008-2009 afin de montrer les forces et l’attrait du pays et ses possibilités d’évolution.

Depuis la crise de 1998, le système financier s’est considérablement amélioré. On a pu observer que la crise de 2008 n’avait eu qu’un impact réduit sur celui-ci. Le fait que le pays réussisse à minimiser ses impacts a eu une conséquence très positive, cela a permis de légitimer la politique budgétaire et les actions mises en place par le gouvernement et de confirmer l’opinion positive sur les conseillers économiques Indonésiens. Alors que l’Indonésie était considérée comme l’un des pays les plus corrompus du monde, les économistes et financiers ont bien compris qu’aujourd’hui la corruption avait fortement diminuée et qu’elle n’avait plus de liens avec le président actuel. La confiance en ce pays s’est donc accrue.

La vraie force du pays comme nous avons pu le voir récemment lors de cette crise est son faible taux d’endettement. Le pays a su réduire considérablement sa dette qui est aujourd’hui inférieur à 25% du PIB. La création d’une Banque Centrale Indonésienne et la mise en place d’un taux de change flottant a permis de minimiser les impacts de cette crise. Le secteur bancaire est resté ferme durant cette crise et malgré la baisse des emprunts ceux-ci n’ont pas été gelés comme ce fut le cas dans divers pays. Seule une banque n’a pas survécu à la crise. Le faible niveau de spéculation en Indonésie a réduit les risques. Une légère dépréciation du taux de change a permis de stimuler les exportations et il n’y a eu que peu d’impact sur la Balance Commerciale. En effet, l’Indonésie est un pays qui aujourd’hui tient sa bonne santé de la consommation interne et non des exportations comme ses voisins. Le pays a des partenaires économiques puissants comme la Chine et l’Inde.

On a pu constater que malgré des échanges importants, ceux-ci n’ont pas été impactés par la crise et se sont même renforcés grâce à une baisse des taux de change. La productivité du pays n’a aucunement été atteinte.

Alors qu’il aura fallu plus de six ans à l’Indonésie pour se redresser après la crise Asiatique de 1998, la dernière crise économique n’a eu que des impacts minimes et négligeables pour le pays. Cela démontre bien l’essor de son développement en plein élan et ses forces actuelles, l’essor du gouvernement et ses politiques économiques et l’intérêt pour les entreprises étrangères à s’y implanter.

Page suivante : B. Démographie et conditions de vie

Retour au menu : L’INDONESIE, UNE NOUVELLE PUISSANCE ECONOMIQUE ?