4.1.1. Evolution de l’occupation du sol

Non classé

La région de Kaolack est essentiellement une région agricole. Les zones de culture occupent en 1985, 83,50 % de la superficie totale (PNAT), 86,87% en 2002 (CSE) et 62,81% en 2010 (CODEVAL).

Les tableaux ci-après montrent les éléments d’occupation du sol et leurs proportions en 1985 ; 2002 et 2010.

Tableau 12 : Occupation du sol de la région de Kaolack en 1985

Occupation du sol de la région de Kaolack en 1985

Source : PNAT, Programme de cartographie USAID 685 RSI, 1985

Tableau 13 : Occupation du sol en 2002

Occupation du sol en 2002

Source : CSE, 2002

Tableau 14 : Occupation du sol de la région de Kaolack en 2010

Occupation du sol de la région de Kaolack en 2010

Source : CODEVAL, 2010

Les classifications de l’occupation/utilisation du sol de 1985, 2002 et 2010 ne reposent pas sur les mêmes types de classes. Pour comparer l’évolution des superficies des éléments d’occupation du sol, nous avons pris uniquement des classes similaires intéressantes pour notre étude tels que le réseau hydrographique de surface, les mangroves, les tannes et les zones de cultures en 2002 et 2010.

Evolution des superficies des classes d’occupation du sol (eaux de surfaces, mangroves, tannes et zones de cultures) en 2002 et en 2010

Figure 6 : Evolution des superficies des classes d’occupation du sol (eaux de surfaces, mangroves, tannes et zones de cultures) en 2002 et en 2010.

Source : CODEVAL (2011), CSE (2002)

D’après le diagramme, on constate

- une diminution des superficies des cours d’eau ;
- une diminution des mangroves
- une augmentation des tannes
- une diminution des zones de cultures.

NB : La différence de résolution (PNAT : 30m et CODEVAL : 10 m et 20 m)et d’échelle (PNAT : 1/250 000e, CSE : 1/200 000e et CODEVAL : 1/200 000e) pour ces trois types d’occupation du sol impacterait les superficies trouvées. Il en est de même dans une moindre mesure pour les résultats d’interprétation des images. Néanmoins, les chiffres trouvés permettent d’avoir des ordres de grandeur des superficies des mangroves, des tannes et des zones de cultures.

Page suivante : 4.1.2. Evolution des précipitations

Retour au menu : Application de la Télédétection aérospatiale pour l’évaluation de la dégradation des ressources naturelles : cas des sols de la région de Kaolack située dans le Bassin arachidier du Sénégal