3.4 VERIFICATION DES HYPOTHESES

Non classé

Pour atteindre notre objectif, nous avons émis des hypothèses qui ont été tirées de la revue de littérature. A l’aide des données, de l’Enquête Nationale sur le Travail des Enfants (ENTE) menée en Février 2008 par l’INSAE, ces hypothèses ont été testées et ont été toutes vérifiées sauf la troisième qui postule que « Il y a plus de risque pour un garçon d’être astreint aux travaux dangereux qu’une fille ». Cette hypothèse n’est pas vérifiée compte tenue de la non significativité de la liaison entre le sexe de l’enfant et le travail dangereux. Cela traduit qu’au Bénin il n’y a pas de différence significative entre les filles et les garçons lorsqu’il s’agit de contraindre les enfants aux travaux dangereux. De façon plus claire, la vérification des hypothèses est résumée dans le tableau suivant :

Tableau 8 : Vérification des hypothèses

Vérification des hypothèses

Page suivante : 3.5 SYNTHESE ET VERIFICATION DES RESULTATS ATTENDUS

Retour au menu : Les déterminants de l’astreinte des enfants aux travaux dangereux au Bénin