3.5 SYNTHESE ET VERIFICATION DES RESULTATS ATTENDUS

Non classé

Il ressort de nos analyses, que les filles qui sont astreints aux travaux dangereux au même titre que les garçons. Cette forme de travail est plus constatée dans les départements du Zou et des Collines puis de Mono/Couffo, dans des ménages où le chef pratique la religion chrétienne. Ces enfants sont de la tranche d’âge 10 à 14 ans, mais ne vont plus à l’école et exercent leurs activités dans la branche des services.

Les enfants non scolarisés sont les plus exposés aux travaux dangereux que les enfants scolarisés. Aussi, les enfants qui ne vivent pas dans le ménage de leurs géniteurs biologiques sont les plus astreints aux travaux dangereux.

Il y a plus de risque de l’astreinte aux travaux dangereux pour l’enfant lorsque son ménage réside dans les départements de Zou, des Collines, de l’Ouémé et du Plateau.

Enfin, les facteurs, les plus déterminants de l’astreinte des enfants aux travaux dangereux sont le département de résidence de l’enfant, le lien de parenté de l’enfant avec le chef de ménage (CM), le sexe du CM, la fréquentation scolaire de l’enfant, et le niveau de vie du ménage dans lequel vit l’enfant. De façon précise, le risque de travailler augmente si l’enfant réside en zone rurale, s’il n’est pas l’enfant biologique du chef de ménage ou encore si celui-ci est de sexe féminin.

Ainsi, nos résultats attendus ont été confirmé pour la plupart. Ceux qu’on n’a pas pu vérifiés sont relatifs aux variables sexe de l’enfant, son milieu de résidence, l’âge et le sexe du chef de ménage. Cela provient du fait que ces variables ne sont pas significativement liées à la variable dépendante. Par ailleurs, les résultats obtenus concernant le département étaient partiellement attendus. Seuls les enfants du Zou et des Collines sont les plus astreints tandis que ceux de l’Atacora, de la Donga, du Borgou et de l’Alibori sont les moins astreints.

Page suivante : 3.6 RECOMMANDATIONS ET CONDITIONS DE MISE EN OEUVRE

Retour au menu : Les déterminants de l’astreinte des enfants aux travaux dangereux au Bénin