3.3.6. La végétation

Non classé

Les types de formations forestières dominantes vont de la savane arbustive au Nord à la savane au faciès boisé vers le Sud, avec toutefois quelques particularités caractérisant la diversité floristique de la région de Kaolack.

Aussi distingue−t−on :

− la savane arbustive qui couvre le Nord du département de Kaffrine et le Nord du département de Kaolack. Elle regroupe des espèces typiques de la zone sahélienne. Il s’agit principalement du Guiera senegalensis (nguer), Combretum sp (ratt, quinquéliba, taap, etc.), Balanites aegyptiaca (soump), Lannea acida (sone), Bauhinia rufescens (rande), Adansonia digitata (gouye), Anogeissus léocarpus (nguédiane), d’acacias divers (épineux), Tamarix senegalensis (mbourndou), Acacia seya (ndomb). Le tapis herbacé est composé essentiellement d’espèces très appétées.

– la savane arborée du Sud et Sud-est du département de Kaffrine jusqu’au département de Nioro qui présente une plus grande diversité floristique. Elle est constituée généralement d’espèces de type soudanien pouvant atteindre 12 à 20 m de hauteur dont Cordyla pinnata (dimb), Pterocarpus erinaceus (vène), Daniella oliveri (santan), Parkia biglobosa (nété), Tamarindus indica (dakhar), Prosopis africana (irre), Stercuiia setigera (mbepp), Parinari macrophylla (new), etc. Dans le sous−bois, on rencontre des combrétacées et un tapis herbacé très riche.

− la mangrove dans le département de Nioro et le Sud-ouest du département de Kaolack occupe les écosystèmes humides des berges du Baobolong et du Miniminiyang. Elle est constituée d’espèces comme le Rhizophora racemosa et d’Avicennia africana (mangles). Certaines espèces fertilisantes comme l’Acacia albida (kadd) et le Cordyla pinnata (dimb) sont répandues dans les terres de culture.

Les espèces exotiques, généralement rencontrées dans les zones d’habitations sont I’Azadirahta indica (neem), I’Eucalyptus, le Prosopis, le Leuceana.

Page suivante : 3.4. Méthodologie d’évaluation de la dégradation des terres et établissement de cartes thématiques

Retour au menu : Application de la Télédétection aérospatiale pour l’évaluation de la dégradation des ressources naturelles : cas des sols de la région de Kaolack située dans le Bassin arachidier du Sénégal