3. De la communication naturelle à la «commutation»

Non classé

Si l’outil numérique était auparavant réservé à un utilisateur ciblé et qualifié en vue de la technique qu’il devait abordait à travers son utilisation, ce même outil s’adapte donc aujourd’hui au grand public convaincant même les plus néophytes.

Dorénavant pensée centrée utilisateur, le design apprend ainsi à concevoir l’objet numérique intégré.

Bien que son histoire soit finalement assez récent, le domaine des interfaces Homme/machine a donc déjà connu plusieurs phases de maturation et ne cesse d’évoluer, nous avons ainsi pu voir comment nous sommes passés de l’interface en Ligne de Commande à l’interface Utilisateur Naturelle. A travers cette évolution il y a donc la volonté d’intégrer l’objet à l’environnement de l’Homme de la manière la plus naturelle possible.

L’idée aujourd’hui est de créer une interface tellement intuitive que l’utilisateur pourrait l’envisager pratiquement comme une partie de lui-même. Serions-nous alors en train d’évoluer vers une nouvelle étape ?

Page suivante : 3.1 Le paradoxe de l’artefact naturalisé

Retour au menu : Invisible Design : la part belle à l’invisible