2.2 Un groupe de producteurs proche dans l’espace….

Non classé

Le groupe de producteurs est constitué par 4 producteurs propres au territoire du Haut val de Sèvre et de 5 habitant d’autres communes du département de Deux Sèvres. Ils sont proches géographiquement du territoire cible pour l’ouverture du magasin. Il s’agit d’un groupe ayant la capacité d’offrir une gamme diversifiée de produits dans un projet de point de vente collectif. Il se compose de 2 producteurs laitiers, Un producteur de porcs, un producteur d’oeufs et volailles, un producteur de canards, un producteur de viande bovine, un maraicher, un producteur de fruits et un pâtissier.

Diverses motivations amènent ces 9 producteurs à se rapprocher et s’associer afin de commercialiser ensemble. Certains recherchent a mieux valoriser leurs produits, et leurs métiers. D’autres visent la combinaison de deux systèmes de production et la création d’autres activités, ou ils cherchent à découvrir l’univers des circuits courts dans le but de trouver une voie pour leur installation en milieu rural. Enfin certains visent à renforcer leurs positions sur le territoire dans ce modèle de commercialisation.

Les producteurs ont commencé à travailler ensemble depuis juin 2012, et ils forment une association, depuis le mois d’avril 2013. Ce statut juridique leur permet de développer et concrétiser leur projet d’ouverture du magasin de commercialisation collective. Jusqu’à présent, un premier contact s’est déjà effectué avec les élus pour la présentation du projet et la recherche d’une partie du financement(38). Actuellement, la recherche de l’emplacement du magasin et les accords sur la construction du cahier des charges constituent les taches, sur lesquelles le groupe travaille avec le soutien de l’AFIPAR.

Le réseau de connaissances existant au préalable, a facilité la constitution du groupe. En effet, le schéma numéro 1 démontre que le réseau se caractérise par des relations déjà existantes entre producteurs avant le début du projet. Ce sont des relations de voisinage, ou des relations professionnelles construites sur un même lieu de travail ce qui suggère que pour la mise en marche du projet, la proximité géographique a été recherchée par les producteurs. Selon Torre et Beuret (2012), la proximité géographique est recherchée quand des acteurs cherchent à se rapprocher ou à s’éloigner d’autres acteurs économiques et sociaux afin de satisfaire les besoins ou la réalisation d’activités projetées. (Torre et Beuret, 2012 : 10 – 11).

Schéma No. 1

Reseau producteurs relations avant la constitution du groupe

On tient à préciser que les relations de voisinage constatées sur le schéma No.1, relient les producteurs qui habitent le Pays Haut val de Sèvre, mais aussi il est intéressant de noter que les liens professionnels construits sur un même lieu de travail, concernent principalement les producteurs ayant un grand atelier en circuits courts. Dans ce dernier cas, il s’agit des producteurs du groupe qui possèdent déjà des expériences de magasin de producteurs notamment dans la communauté d’agglomération de Niort à l’ouest du Pays Haut Val de Sèvre et qui appartiennent au réseau BAF(39).

En comparant le schéma numéro 1 avec le schéma numéro 2, on constate que : après 12 mois de constitution du groupe (à ne pas confondre avec la constitution de l’Association), il existe une augmentation des relations entre les acteurs ce qui est normale, mais le réseau n’a pas encore subit une densification, caractérisée par des liens de «participation élective» (Paugam, 2008). Cela signifie qu’il n’est pas encore structuré par des relations favorables au développement de liens de coopération, comme par exemple des relations informelles de solidarité, de réciprocité ou d’échanges dans un contexte non marchand.

En effet il y existe certainement un rajout de deux types de nouvelles connexions entre acteurs comme celles qui correspondent à des relations de coopération et de services d’entraide entre 2 producteurs uniquement, et de la même façon des relations d’échanges d’expériences professionnelles entre 2 autres producteurs. Malgré cela, la forme du réseau sur le schéma numéro 2 par rapport à celui du schéma numéro 1 persiste, ce qui veut dire que la structuration à partir des relations de proximité spatiale est encore dominante.

Schéma No. 2

Reseau producteurs relations après la constitution du groupe

La faible densification de ce réseau nous confirme encore une fois, l’existence uniquement d’une proximité géographique entre les producteurs. Cela nous laisse penser aussi peut être, à des faibles niveaux de capital social existants. De ce fait, le projet pourrait être pénalisé dans un futur proche par rapport à l’accès à d’autres ressources nécessaires à la construction du projet, tels que l’accès à des nouvelles sources de financement ou à des réseaux d’innovation.

Certes le groupe des neuf producteurs possède sans doute, plusieurs conditions favorables au développement du projet comme la diversification de la gamme de produits à commercialiser, un premier contact favorable avec les élus pour le financement du projet et surtout la proximité géographique entre les acteurs. Cependant, l’intégration recherchée par la plupart des producteurs, et l’aboutissement dans une dynamique collective d’action n’est pas garantie avec la seule existence de ces conditions.

Diverses recherches montrent l’importance du capital social dans la création de capital économique, ce qui nous aide à comprendre le rôle des liens sociaux dans le fonctionnement et la réussite des projets de circuits courts. Le capital économique ne peut pas agir automatiquement, il nécessite l’interaction avec d’autres types de capital tel que le capital social, et le capital culturel (Bourdieu, 1980). Ceci veut dire que le marché en soi, ne va pas garantir une réussite et l’intégration automatique des producteurs, mais par contre ce sont les interactions « spécifiques » aux circuits courts (Chiffoleau, 2012) qui vont structurer des réseaux sociaux, capables de mettre en marche la dynamique souhaitée.

38 2 réunions, d’abord avec la Communauté de Communes du Haut Val de Sèvre en décembre 2012 puis en associant le président de l’autres Com Com du Pays Haut Val de Sèvre, dans la perspective de la création de la future Com Com recoupant le périmètre du Haut Val de Sèvre, mille feuille territorial habituellement dénoncé en France
39 Bienvenue à la ferme : http://www.bienvenue-a-la-ferme.com/le-reseau

Page suivante : 2.3 Inégalités d’intérêts et motivations au sein du groupe ?

Retour au menu : Construction de la proximité et renforcement des pratiques organisationnelles pour la commercialisation en circuits courts