2) CE QUE JE DOIS RETENIR

Non classé

Le fait que ma problématique m’ait été imposée, m’a permis de chercher les raisons qui ont poussées le directeur à me la confier. C’était un travail d’investigation très intéressant. J’ai pu me familiariser avec les logiciels et j’ai pu analyser certains comportements d’achats. On se rend compte que beaucoup d’éléments doivent être pris en compte. Les résultats d’un secteur ne dépendent pas seulement de la présence du commercial. Il faut s’attarder sur la vie économique de la ville. Les chiffres peuvent brutalement baisser si un bon client cesse son activité. Par exemple, à Château du Loir le seul hôtel de la ville a fermé. Il faisait 40000 euros de chiffre d’affaires chez nous. Il faut savoir appréhender et prendre en compte les situations imprévisibles.

Le fait que mon portefeuille m’ait été remis m’a facilité le travail. Je n’avais pas de ciblage ni de segmentation à faire. En revanche avec l’arrivée de l’objectif 400 pour les commerciaux quelques clients d’Alençon m’ont été retirés. Ce que je retiendrais principalement est l’importance d’une organisation bien rodée. C’est la clé de la réussite. Il m’est arrivé d’être négligente par rapport à la mise à jour de mon book, je l’ai très vite payé.

Malgré son côté rébarbatif le phoning est un exercice très formateur et fait appel à des aptitudes indispensables pour un commercial. Je ne négligerai pas cette tache dans mon prochain poste. Les appels m’ont permis d’approfondir mes connaissances sur les produits, de rédiger des trames avec de plus en plus de facilités, de répondre aux objections et de fidéliser la clientèle.

Page suivante : 3) CE QUE LES COMMERCIAUX DOIVENT RETENIR

Retour au menu : COMMENT DEVELOPPER DES SECTEURS DELAISSES ?