2-4 Causes de l’immigration des Nigérians dans la commune de Pobè

Non classé

La migration est perçue comme le résultat de l’inégale répartition des ressources et des opportunités économiques de part et d’autre des frontières. Si les migrants jouissaient d’opportunités économiques pouvant leur permettre de satisfaire leurs besoins fondamentaux, ils ne seraient pas tentés par la migration.

Pour la plupart des migrants, ce sont des ménages de conditions précaires qui poussent leurs membres à la recherche d’un emploi salarié ; ou encore des ménages qui ne sont pas nécessairement confrontés à des problèmes de survie, mais cherchant à assurer leur ascension sociale à partir d’emplois plus rémunérateurs et plus stables.

Les principales causes justifiant l’immigration des Nigérians dans la commune de Pobè sont les causes historiques, démographiques et économiques.

2-4-1 Causes historiques

L’histoire du peuplement au Bénin comme partout en Afrique reste parfois tributaire des déplacements des populations fuyant les guerres et les razzias et qui se sont installés par vagues successives dans les différentes régions du pays.

Ainsi, les Yoruba venus d’Oyo et d’Ifè au Nigeria vers XIIième siècle se sont établi au sud-est et au centre du pays pour fonder les localités de Pobè, Sakété, Ifangni, Dassa, Bantè, Kétou (Guingnido, 1991). C’est ainsi que la communauté Ibo s’est installée au Bénin dans le cadre d’une émigration forcée « Biafraise » dans toute la basse côte béninoise. Cette émigration avait davantage affecté les provinces de l’Ouémé et de l’Atlantique. Elle concerne les commerçants et les travailleurs du secteur primaire. Les commerçants Ibo se sont installés dans les principales villes en particulier Cotonou tandis que ceux qui travaillent dans le secteur primaire s’installaient dans les districts ruraux limitrophes du Nigeria à savoir Kétou, Pobè, Sakété, et Avrankou où ils vivaient de l’agriculture. Les études précédentes ont prouvé que dans le seul district de Pobè, ils étaient au nombre de 164 environ (Igué, 1975).

Ainsi, la principale cause historique de l’immigration des Nigérians dans la commune de Pobè est la guerre du Biafra. En effet, les origines de la guerre du Biafra remontent au mois de janvier 1966, lorsque les Haoussa, ethnie présidant alors aux destinées de la vie politique nigériane, furent victimes d’un coup d’État, fomenté par le peuple Ibo, à l’est du pays, et qui porta au pouvoir le général Aguiyi-Ironsi. La politique de centralisation à outrance du général provoqua une révolte au nord du pays, aboutissant en juillet de la même année à un second coup d’État, qui installa le chef d’Etat-major de l’armée, Yakubu Gowon, au poste de chef du gouvernement fédéral. Les Ibo s’engagèrent alors dans la voie de la sécession ; avec à leur tête le colonel Ojukwu, gouverneur de la province orientale, ils proclamèrent la République du Biafra en mai 1967. Dès le mois de juillet, de violents combats éclatèrent entre les troupes fédérales nigérianes et celles du Biafra. La guerre civile qui s’engagea alors fut accompagnée, à partir de 1968, d’une terrible famine, l’armée fédérale bloquant les convois de l’aide humanitaire. Le nombre de victimes dues au conflit et à la famine au Biafra est estimé à un million de personnes. La rébellion Ibo est finalement écrasée en janvier 1970, au terme d’une guerre civile qui a duré trois ans (Encarta, 2009). Seulement 3,75 % de nos enquêtés ont évoqué la guerre du biafra comme cause de leur immigration.

2-4-2 Causes démographiques

Le Nigeria est le pays le plus peuplé d’Afrique. Sa population est estimée à 138 millions d’habitants depuis 2008. Pour échapper aux contraintes de l’explosion démographique, certains Nigérians ont choisi d’immigrer dans la commune de Pobè. Ainsi 11,25 % justifie leur immigration par la pression démographique mais également la proximité de la commune avec le Nigeria, les relations de bon voisinage entre le Bénin et le Nigeria et les opportunités économiques dont dispose la commune.

Outre les causes démographiques, les raisons économiques ont motivés l’immigration de certains Nigérians dans la commune de Pobè.

2-4-3 Causes économiques

Les activités commerciales occupent un faible taux de la population active. La population de la commune de Pobè étant majoritairement rurale, il s’ensuit que ses performances économiques essentielles sont du secteur primaire (agriculture, élevage, chasse, exploitation du bois). Il faut remarquer que ces performances sont très limitées malgré la bonne volonté des populations.

Le secteur tertiaire notamment le commerce informel, occupe une place de choix dans cette économie. Avec la proximité du Nigeria, Pobè dispose de nombreuses opportunités d’affaires. Ainsi l’immigration des Nigérians vers la commune de Pobè est justifiée.

Dans le cadre de cette étude, 85 % des immigrants nigérians auprès desquels l’enquête a été menée estime que la raison de leur immigration est d’ordre économique. Ils sont à la recherche de l’autonomisation, des moyens nécessaires à l’épanouissement et à l’insertion sociale, la sécurisation matérielle et financière de la famille restée au pays.

Il faut noter le dynamisme commercial des immigrants nigérians qui ont su s’imposer sur la plate-forme économique locale après le déclin des marchés qu’ils fréquentaient que sont Abèkpè dans l’arrondissement d’Ahoyéyé et Obada dans l’arrondissement de Pobè. De plus, les produits venant du Nigeria sont convoités par la population car moins coûteux par rapport aux produits venant de l’intérieur du pays, il ressort que la commune de Pobè constitue un marché d’écoulement pour les produits nigérians.

Page suivante : 2-5 Types d’immigrants

Retour au menu : ENJEUX SOCIO-ECONOMIQUES DE L’IMMIGRATION DES NIGERIANS DANS LA COMMUNE DE POBE