1.3. Lien entre les performances sociales et financières(14)

Non classé

La relation existante entre la mission sociale et financière n’est pas toujours univoque. Pour une bonne analyse de cette dernière, deux dimensions sont prises en compte pour formuler les différentes hypothèses : le signe de la relation et la direction de la causalité (O’Bannon et al, 1993 cité par BERGUIGA op cit).

Tableau 1 : Interaction entre les performances financières et sociales

Interaction entre les performances financières et sociales

Source : Adapté de GIRAUD et BERGUIGA 2007

La première hypothèse suppose que la satisfaction des clients influe positivement sur le niveau des recettes et donc de rentabilité, la qualité du portefeuille, bref sur les performances financières de l’institution. Par contre L’hypothèse 2 retient le cas de figure où le fait d’être socialement responsable entraîne des coûts financiers supplémentaires et, par conséquent, engendre un désavantage compétitif (Frideman, 1962, 1970 cité par BERGUIGA). Des charges s’enflent et réduisent par conséquent le niveau de rentabilité (Cornée, 2006). Et cela conduit à un arbitrage entre les objectifs sociaux et financiers
(GUIRAUD, op cit).

Concernant l’hypothèse 3, de bonnes performances financières permettent à l’institution d’avoir une certaine marge de manoeuvre pour investir dans le domaine social, améliorer la qualité des services offerts, en passant évidement par les études sur la satisfaction des clients, cible plus des pauvres, etc.

L’hypothèse 4 suppose que la recherche de la rentabilité détourne les yeux de l’institution sur les objectifs sociaux, la notion d’arbitrage trouve encore du sens à ce niveau. Les hypothèses 5 et 6 ne sont que des fusions respectives des hypothèses 1 et 3, et 2 et 4.

L’hypothèse 7 suppose l’absence de relations que ce soit positif ou négatif. Et enfin l’hypothèse 8 suppose une relation complexe c’est-à-dire, à la fois positive, neutre et/ou nulle. Cela dépend donc de la dimension considérée (CERISE, 2010).

14 Ce point est essentiellement conçu sur les éléments développés par BERGUIGA Imene

Page suivante : 2. L’intermédiation financière en faveur des personnes à faible revenu

Retour au menu : SCHISME DE LA MICROFINANCE : Problématique de l’atteinte de l’autosuffisance opérationnelle par les institutions ciblant les personnes à faible revenu