2. L’intermédiation financière en faveur des personnes à faible revenu

Non classé

Par personnes à faible revenu, nous entendons essentiellement des personnes vivant avec un revenu inférieur au seuil défini. En RD Congo par exemple, ce seuil est de 2$ par jours. Pour arriver à cerner la proportion de cette catégorie des personnes dans le portefeuille d’une ISFD, on se réfère souvent à la taille moyenne de crédit accordé, la taille moyenne de l’épargne par individu et le nombre des femmes emprunteuses (LAPENU cité par CORNEE 2008). Notons que ces personnes, bien qu’exclues du système classique, possèdent quelques mécanismes pour obtenir le service d’épargne ou pour bénéficier d’un crédit.

Page suivante : 2.1.Mécanismes de financement des personnes à faible revenu

Retour au menu : SCHISME DE LA MICROFINANCE : Problématique de l’atteinte de l’autosuffisance opérationnelle par les institutions ciblant les personnes à faible revenu