1.3. Cadres politique et institutionnel de la gestion de l’environnement au Sénégal

Non classé

Pour marquer sa détermination, le Sénégal a ratifié la presque totalité des conventions internationales relatives à la protection de l’environnement, la lutte contre la dégradation des ressources naturelles et les changements climatiques. Il a intégré l’essentiel de leurs dispositions dans sa législation nationale. Le Sénégal a ainsi défini des cadres de gestion politique, juridique et institutionnel de l’environnement et des ressources naturelles.

Nous rappelons seulement les cadres politique et institutionnel. Le cadre politique définit à travers des instruments à caractère publique exprimant les orientations, les axes (politiques, plans, programmes), en matière de gestion de l’environnement. Le cadre institutionnel définit les instruments de mise en œuvre des politiques définies en la matière par l’Etat.

Le cadre juridique quant à lui comporte l’ensemble des textes de droit qui sont à caractère réglementaire (décrets, arrêtés, normes etc.) et réglementent la gestion de l’environnement.

Page suivante : 1.3.1 Cadre politique

Retour au menu : Application de la Télédétection aérospatiale pour l’évaluation de la dégradation des ressources naturelles : cas des sols de la région de Kaolack située dans le Bassin arachidier du Sénégal