1.2.4. Les conséquences économiques et sociales majeures de la dégradation des sols

Non classé

La dégradation des sols est un phénomène mondial préjudiciable aux services éco systémiques et à la productivité des écosystèmes agricoles. Elle est une menace grave qui pèse sur la biodiversité et sur la stabilité et la fonction des écosystèmes. Tout un éventail d’espèces végétales et animales est menacé par la disparition de leur habitat. L’appauvrissement de la biomasse dû au défrichage et à l’érosion accrue de la surface de la terre produit des gaz à effet de serre qui contribuent aux changements climatiques et au réchauffement de la planète. Du fait de l’interconnectivité entre les écosystèmes à diverses échelles, la dégradation des sols déclenche des processus destructeurs pouvant avoir des répercussions multiples sur l’ensemble de la biosphère.

On peut résumer les conséquences de la dégradation des terres sur le plan social et économique en ces termes :

- Perte de productivité des sols en culture pluviale ;
- Augmentation des coûts des cultures ;
- Réduction des potentialités pour les zones littorales ;
- Réduction de la biodiversité.

Suite à la définition de la dégradation, à l’identification des causes, des mécanismes et des conséquences de la dégradation des terres, nous allons voir le cadre politique de la gestion de l’environnement au Sénégal pour cerner les instruments mis en place par l’Etat du Sénégal afin d’assurer une bonne prise en charge des préoccupations d’ordre environnemental.

Page suivante : 1.3. Cadres politique et institutionnel de la gestion de l’environnement au Sénégal

Retour au menu : Application de la Télédétection aérospatiale pour l’évaluation de la dégradation des ressources naturelles : cas des sols de la région de Kaolack située dans le Bassin arachidier du Sénégal