1.1.1. Définitions

Non classé

Il est difficile de définir avec précision les ressources naturelles, mais on va citer quelques définitions :

Une ressource naturelle est un bien, une substance ou un objet présent dans la nature, et exploité pour les besoins d’une société humaine. Il s’agit donc d’une matière première, minérale (ex : l’eau) ou d’origine vivante (ex : le poisson). Ce peut être de la matière organique fossile comme le pétrole, le charbon, le gaz naturel ou la tourbe. Il peut s’agir aussi d’une source d’énergie : énergie solaire, énergie éolienne (Wikipédia).

Une ressource naturelle est un stock de matières présentes dans le milieu naturel qui sont à la fois rare et économiquement utiles pour la production ou la consommation, soit à l’état brut, soit après un minimum de transformation (Organisation Mondiale du Commerce, 2010)

La fragilité et la limite de certaines ressources poussent à définir deux types de ressources à savoir les ressources renouvelables(9) (ex : la biomasse) qui ne sont pas pour autant inépuisables (cas de surexploitation) par opposition aux ressources non renouvelables(10) (ex : le pétrole)

On peut aussi dégager deux grands types de ressources naturelles: les ressources biologiques d’une part, et les ressources énergétiques d’autre part. Les ressources naturelles biologiques sont l’eau que l’on boit, les sols que l’on cultive, l’air que l’on respire, les forêts qui assurent notamment l’oxygénation de l’atmosphère, et l’ensemble des végétaux et animaux. Quant aux ressources naturelles énergétiques, elles sont par définition celles qu’on exploite afin de produire de l’énergie. Il s’agit de l’air, du soleil, de l’eau, de la géothermie, des végétaux, et des matières fossiles telles que le charbon, le pétrole, le gaz naturel ou l’uranium.

9 Une ressource naturelle est qualifiée de non renouvelable ou épuisable lorsque sa vitesse de destruction dépasse, largement ou non, sa vitesse de création.
10 On parle au contraire de ressource renouvelable lorsque leur production est possible sur un temps court (production animale, végétale, etc.) et ne consomme pas elle-même une ressource non renouvelable, ou lorsque la ressource n’est pas détruite par l’usage (énergie marémotrice, énergie éolienne, énergie solaire).

Page suivante : 1.1.2. Importance des ressources terrestres et état de la dégradation des sols dans le monde, en Afrique et au Sénégal

Retour au menu : Application de la Télédétection aérospatiale pour l’évaluation de la dégradation des ressources naturelles : cas des sols de la région de Kaolack située dans le Bassin arachidier du Sénégal