1) Présentation du TOPL-2

Non classé

A. Présentation générale

Le TOPL-2, crée par Phelps Terasaki en 2007, a été essentiellement construit pour être utilisé auprès d’enfants ayant des troubles de l’apprentissage, un trouble ou un retard de langage, des difficultés de lecture et de compréhension, des troubles d’attention et de comportement émotionnel ou anxieux. Grâce à des stimuli visuels et narratifs présentés sur des planches qui représentent des scènes interactives, le test permet d’observer de manière dichotomique (correcte ou incorrecte) l’utilisation d’indices contextuels (décors, gestes, postures, etc.) dans le raisonnement pragmatique. Ce test a été validé auprès d’un large échantillon de la population américaine.

Le TOPL-2 est constitué de 43 items qui prennent appui sur des images représentant des situations sociales. 43 items mesurent la compréhension pragmatique, et 19 items supplémentaires évaluent les connaissances métapragmatiques comme l’apprentissage délibéré, la prédiction des conséquences des énoncés et la réflexion sur la production d’un énoncé (Bernicot, 1999). Nous nous sommes cependant penchées sur la passation des 26 premiers items uniquement. Le test produit un score standard appelé Indice Pragmatique. Cet indice est constitué de 7 sous-composants :

1) Le Contexte Physique. Les items 1, 3, 7, 11 évaluent la compétence de l’enfant à utiliser des caractéristiques contextuelles, situationnelles et évènementielles.

2) L’Auditeur. Les items 5, 8, 9, 10 évaluent la capacité à s’adapter aux différents interlocuteurs. Les items 4, 11, 15, 16, 17 permettent d’évaluer si l’enfant sait s’appuyer et s’ajuster à l’humeur de l’auditeur ou à son point de vue ou ce que ressent l’auditeur. L’item 13 permet de voir si l’enfant respecte les tours de parole entre l’auditeur et le locuteur. L’item 24 permet d’apprécier la capacité à prendre en compte ce que sait l’auditeur.

3) Le Thème. L’item 2, 6, 16, 19, montre la capacité à introduire un thème de manière appropriée, soigneusement, poliment, avec tact et respectueusement. L’item 5, 9 évalue la capacité à changer un thème à un autre de manière non brusque. L’item 9 évalue la capacité à maintenir le thème conversationnel introduit, sans changer de sujet de manière inappropriée. Les items 10, 12, 14, 22 voit la capacité à résoudre des problèmes liés à la communication, telle qu’un malentendu nécessitant une clarification de ce qui a été dit. L’item 25 évalue la capacité à générer un contenu logique, approprié, concis et pertinent.

4) Le But. Les items 4, 5, 11 évaluent la capacité à formuler une requête pour obtenir une information ou une clarification, un objet ou la permission pour certaines activités. Les items 1, 3, 9, 10, 13, 15, 24 permettent d’informer, expliquer, déclarer une opinion ou un jugement, communiquer un désaccord ou un accord, et indiquer des croyances. Les items 2, 5, 7, 14, 19 permettent d’évaluer la capacité à réguler en exerçant un contrôle sur quelque chose ou quelqu’un (comme une revendication, une demande de changement, une promesse). Les items 2, 6, 8, 12, 14, 22 apprécient la capacité à exprimer des sentiments, des émotions, des intentions, raconter des blagues ou s’excuser. Les items 4, 8, 12, 16, 17 voient la capacité à persuader ou à négocier afin d’atteindre un but (comme obtenir un quelque chose ou un comportement, demander à quelqu’un d’accepter ses excuses).

5) Les Indices Visuo-Gestuels. Les items 1, 3, 7, 10, 11, 13,17 évaluent la capacité à être attentif aux expressions faciales, au langage du corps et aux gestes.

6) Le langage Non-Littéral. Les items 6,18, 19, 20, 21, 23, 26 détectent la capacité à expliquer un proverbe ou une métaphore d’une manière pertinente.

7) Evaluation Pragmatique. Les items 4, 6, 8, 9, 10, 11, 12, 14, 15, 16, 17, 19, 22 évaluent la capacité à justifier ou donner une réponse rationnelle incluant l’évaluation de la réponse et la prédiction ou l’anticipation du succès de la réponse.

Ces sous-composants permettent de mieux préciser l’évaluation des habiletés pragmatiques pour éventuellement travailler sur une remédiation ou une rééducation afin de résoudre ces difficultés. L’Indice Pragmatique permet d’évaluer si l’enfant a de bonnes capacités pragmatiques et s’il utilise un langage approprié en contexte.

Le temps de passation du test entier peut durer jusqu’à 60 minutes ; il faut compter entre 20 et 40 minutes pour les 26 premiers items.

Il existe deux carnets de passation pour enregistrer les réponses de l’enfant : un premier pour les 6-7 ans et un deuxième pour les 8-18 ans. Pour les enfants de 6-7 ans figurent uniquement les 17 premiers items dans le carnet de passation. Il est cependant possible d’utiliser celui pour les enfants plus âgés pour poursuivre l’évaluation des capacités pragmatiques.

Le carnet de passation est composé de 5 colonnes :

Le carnet de passation est composé de 5 colonnes

On obtient à la fin de la passation du test une valeur brute des performances de l’enfant. Il faudra ensuite la convertir en note standard pour comparer les performances de l’enfant avec sa classe d’âge. Le score standard correspond à l’Indice Pragmatique, dont la moyenne est de 100 et l’écart type est de 15. Cela permet de situer l’enfant dans ses performances par rapport à la population globale de sa classe d’âge.

Ainsi, le TOPL-2 permet d’évaluer 7 sous-composants des capacités pragmatiques. Grâce à cela, il permet de désigner les différents objectifs spécifiques en déterminant les compétences de l’enfant à remédier.

B. Procédures d’administration

Les points principaux sont les suivants :

1. Lire lentement chaque consigne à l’enfant. Il est possible de répéter la consigne, mais sans la modifier. S’il ne répond pas après 15 secondes, il est possible de répéter à nouveau la consigne. Aucune autre assistance n’est autorisée.
2. Si l’enfant a l’air hésitant, l’encourager avec des remarques telles que « Continue », « Je sais que tu peux penser quelque chose ».
3. Si une réponse est vague, ambiguë ou marginale, l’examinateur peut demander à l’enfant « Dis-moi en plus », ou « Explique moi ce que tu veux dire ».
4. Si l’examinateur peut encourager l’enfant, il doit cependant éviter des commentaires reflétant l’exactitude d’une réponse, comme par exemple « Bien, c’est juste ». Ce type de commentaire ne doit pas être utilisé, car les enfants peuvent se décourager si l’examinateur ne le dit pas après chaque réponse.
5. Garder l’enfant concentré sur sa tâche.
6. Arrêter le test si l’enfant présente des signes de fatigue ou de désintérêt, et reprendre une autre fois.
7. Ecrire la réponse mot à mot donnée par l’enfant uniquement si l’examinateur est incertain du score que cela vaut.
8. Reporter le score de chaque item (correct ou incorrect) dans la colonne Score, pendant ou après avoir réalisé le test.
9. Si l’examinateur a des raisons de penser que le test est invalide (si l’enfant est malade ou stressé par exemple), reporter le test.

Page suivante : 2. Traduction des consignes et modifications des planches

Retour au menu : VALIDATION QUALITATIVE DU TOPL-2