1) CE QUE L’ENTREPRISE DOIT RETENIR

Non classé

Si METRO devait renouveler l’expérience avec un autre étudiant, je leur conseillerai de le former et de le spécialiser dans une seule branche d’activité. Par exemple les boucheries ou les boulangeries. La gamme de produits est beaucoup trop large. Avec 45000 références entre les produits alimentaires et l’équipement, c’est très difficile de s’y retrouver. En ne se concentrant que sur une branche, en étudiant les produits et les équipements qui la composent, l’étudiant pourra maitriser un sujet sans passer pour un « apprenti » mais comme un commercial qui connait son métier et qui sait de quoi il parle. C’est très valorisant pour lui. Par exemple, dans mon cas, j’étais sure de moi et confiante quand je visitais la confiserie de Château du Loir. Je connaissais très bien la gamme et je savais ce qui pouvait convenir à ma cliente, ce que nous possédions en magasin et ce que nous ne proposions pas encore. De plus, les branches comme les boulangeries et les boucheries, sont des marchés à saisir. Ces deux activités participent peu au chiffre d’affaires du groupe et la concurrence y est moins rude que chez les CHR.

L’autre solution, aurait été de former l’étudiant sur un service précis tel que la carte METRO Reflex ou Cabas malin. L’exercice de ciblage de la clientèle aurait été enrichissant. Il permet aussi d’avoir un portefeuille client plus conséquent et les résultats directement appréciables grâce aux signatures de contrat.

Page suivante : 2) CE QUE JE DOIS RETENIR

Retour au menu : COMMENT DEVELOPPER DES SECTEURS DELAISSES ?