VI.1.1. Les contacts avec l’extérieur

Non classé

Ce sont des contacts téléphoniques, des courriers, des fax, des emails. Il s’agit ici de
tous les contacts que le travailleur social pourra faire avec toute personne ou toute
institution extérieure au Clos. Il peut s’agir :

- Des contacts avec les administrateurs provisoires de biens

L’assistant social pourra collaborer avec les administrateurs de biens pour la
recherche du bien-être du pensionnaire, ainsi que pour la protection des intérêts
financiers de l’institution. Cette collaboration devra lui permettre de prendre à temps
des mesures nécessaires pour éviter qu’une situation ne devienne critique.

A titre d’exemple, Madame V est sous administration provisoire de biens. Elle
n’a pas de famille et personne ne vient lui rendre visite. Sa petite pension a
toujours été complétée par ses revenus propres (épargne). La collaboration
avec l’administrateur provisoire de biens de Mme V permettrait au travailleur
social de recevoir chaque année l’état financier de Mme V. Si les revenus de
celle-ci se tarissent et ne devaient plus permettre de compléter sa petite
pension, le travailleur social devrait, avec l’administrateur provisoire,
envisager à temps des solutions alternatives pour éviter que sa situation
financière ne devienne critique. Ainsi, une demande d’aide financière pourra
être transmise au CPAS compétent(115). Si Madame V a, au cours de sa vie,
cotisé pour la « Zorgverzekering » (Assurance Soins), une demande pourra y
être introduite.

La « Zorgverzekering » est un système légal de sécurité sociale, instauré par la
Communauté Flamande. Il s’agit d’un système de solidarité mis en place en Flandre
et à Bruxelles, qui permet aux personnes dépendantes d’obtenir une intervention
mensuelle pour les frais non médicaux. Toute personne qui habite en Flandre est
obligée de souscrire à la zorgverzekering à partir de l’année de ses 26 ans.

Les habitants de la région bruxelloise peuvent choisir librement de s’affilier ou non mais
une fois affiliés, ils sont également soumis à toutes les obligations liées à cette
affiliation. Les institutions concernées sont les Maisons de Repos pour des
Personnes Agées (MRPA), les Maisons de Repos et de Soins (MRS) et les Maisons
de Soins Psychiatriques (MSP), agréées par la communauté flamande.

La « zorgverzekering » concerne toutes les personnes qui séjournent dans une de ces
institutions et pour lesquelles des soins y ont été prodigués, quel que soit le degré de
dépendance de la personne concernée. Elle prévoit le paiement d’une intervention
mensuelle de 130 Euros. En principe, la personne lourdement dépendante peut
librement choisir de consacrer cette somme au type de soins dont elle a besoin
(soins à domicile professionnels, aide de proximité ou soins dans une institution).

Cependant, celui qui habite Bruxelles reçoit l’intervention forfaitaire uniquement s’il
fait appel à une institution de soins reconnue.(116)

- Des contacts avec d’autres institutions extérieures

L ‘Assistant social pourra aussi collaborer, et ce en cas de besoin, avec les
mutuelles, l’administration communale, l’hôpital, le CPAS, l’ONP, …
Les contacts avec l’administration communale sont fréquents, surtout pour le
changement d’adresse et le renouvellement des Cartes Nationales d’Identité. Les
contacts sont faits de telle sorte que les fonctionnaires communaux se déplacent sur
place pour faire le nécessaire.

115 Celui du dernier domicile privé de Madame V.
116 EUROMUT Mutualité Libre, La Zorgverzekering, site officiel :

http://www.euromut.be/ContentServer/particulier/la-zorgverzekering/produit.Zorgverzekeringfr/

Reglementation-affiliation-et-cotisation/article.Reglementation-affiliation-et-cotisation, consulté le
26/04/12.

Page suivante : VI.1.2. Les entretiens

Retour au menu : Réflexions sur l’utilité du travail social dans les maisons de retraite : Création d’un service social à la Résidence Clos Saint-Rémi