TROISIEME PARTIE : L’EXTERNALISATION DE LA DEFENSE, UN PROCESSUS AMBIVALENT

Non classé

L’étude comparative précédente a démontré que le recours à des prestataires privés pouvait être aussi bien un échec (cas du ravitaillement en vol en Grande-Bretagne) qu’une réussite (cas du soutien médical en Australie). Dès lors, il convient de s’intéresser aux causes qui feront de l’externalisation un avantage ou une limite pour celui qui y recourra.

Page suivante : Chapitre 1 – Les avantages de l’externalisation

Retour au menu : Du mercenariat aux Entreprises de Services de Sécurité et de Défense : la question de l’externalisation dans les forces armées françaises