Sommaire

Non classé

Ce rapport présente l’application d’un modèle de couverture dynamique contre la baisse du prix du soja aux Etats Unis d’Amérique. Un cadre moyenne variance est utilisé pour construire un modèle théorique de couverture et un modèle économétrique est spécifié, puis appliqué aux variations mensuelles du prix au comptant du soja, du prix anticipé sur le marché à terme simultanément aux variations mensuelles du prix du baril de pétrole couvrant la période de janvier 1969 à décembre 2011. La spécification de référence est celle d’un GARCH multi-varié de type DCC c’est-à-dire avec corrélations conditionnelles dynamiques, Engle (2002). Ses performances en matière de couverture du risque de baisse du prix spot du soja sont comparées à celles obtenues avec un autre GARCH où les corrélations sont constantes, Bollerslev (1990), et d’autres techniques de couverture qui tentent de prendre en compte la non normalité des rendements dont : l’expansion Cornish-fisher, la loi de Student, la semi-variance, la moyenne low partial moment, la distribution de Johnson, la théorie des valeurs extrêmes.

L’indice de gini, mesure de dispersion au même titre que l’écart-type dans le cadre moyenne-variance établi par Markowitz, s’affranchit de l’hypothèse restrictive de la normalité pour sa validité.

Le modèle de type GARCH multi-varié de type DCC semble mieux performer au regard de l’indice de gini, et en même temps un aspect fondamental du risque dans le cadre de l’hypothèse d’efficience du marché tient, à savoir : plus le risque est élevé et plus la rémunération est importante autant pour les pertes, et plus le risque est faible et plus la perte est faible autant pour les gains.

Page suivante : Remerciements

Retour au menu : La couverture des produits agricoles sur les marchés à terme : Cas du soja