Références bibliographiques

Non classé

1– ABAYOMI, S. (1996). – Plantes médicinales et médicales traditionnelles d’Afrique, Karthala, paris, 878 p.
2– ADEGBEHIN, J. (1990). – Les ressources de la mangrove au Nigeria Perspectives d’exploitation et de gestion, Nature et Ressources n°26, Pp 12 – 22
3- AGBOGBA, et al. (1953).- La mangrove à usages multiples de l’estuaire du Saloum (Sénégal), Dakar, EPEEC-Mab, 145 P.
4– AHOUANDJIROU, N. (2004).- Pression urbaine sur les milieux humides : Cas des vallons de Zouvi et Boué à Porto – Novo, Univ. D’Abomey – Calavi (Benin), 79 p.
5- ANONYME, (1988).- La mangrove un atout fragile et prometteur, le courrier n°26,PP 15-18
6- ANONYME, (1962). – Les marécages à palétuviers de l’Afrique occidentale pourraient devenir de vastes rizières, Cahier, INGRS, 7 P.
7– ANSEM KHESSAIRI, (2004).- Dynamique urbaine, mutations agricoles et évolution des espaces périurbains de la ville de Menzel Bouzelfa, univ. 7 Novembre à Carthage, 102 P.
8– AUBRUN, et al. (1989).- Cartographie des mangroves : Exemple de la vallée de BIGNOMA (Casamance – Sénégal), science du sol, pp 57-60
9– BA, E. (1980).- L’aménagement de la mangrove en basse Casamance, Dakar, Univ, mémoire de maitrise de Géographie, 75 p.
10– BADIANE, S. (1984). – Contribution à l’étude de l’écosystème mangrove en Basse Casamance, Dakar, Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (mémoire de confirmation CNRE), Jan. 1984
11- BEAUD, Michel. (1998).- L’art de la thèse – comment préparer et rédiger une thèse de doctorat, un mémoire de DEA ou de maîtrise ou tout autre travail universitaire, la découverte (première édition 1985)
12- BECKER Howard S. (2004).-Ecrire les sciences sociales. Commencer et terminer son article, sa thèse ou son livre, Paris, Economica
13– BERTRAND, F. (1989).-Cartographie de mangroves deltaïques du Rio Pongo par analyse comparée des données multi spectrales, SPOT et IRC, Photo-Interprétation, PP 51-62
14– BLASCO, F. (1991).- Les mangroves, La Recherche, PP 44-53
15– BLASCO, F ; CARATINI, C ; GREDOUX, A. ; GIRESSE, p. (1980).- Les rivages tropicaux, mangrove d’Afrique, Talence, CEGET, Coll. travaux et documents de géographie tropicale, 249 p.
16– CAILLEUX, A. ; TRICART. (1959).-Initiation à l’étude des sables et galets, CDU, paris, 369 P.
17– CHAMPAUD, (1983).- Croissance urbaine et imagerie- satellite, Karthala, 301 P.
18– CORMIER, M.C, (1994).- Dynamique et usages de la mangrove dans les pays et rivières du sud (du Sénégal à la Sierra Léone), ORSTOM, Paris, 553 P.
19– DIOP, AMINATA, (2006). –Dynamique de l’occupation du sol dans les niayes de la région de Dakar de 1954 à 2003 ; exemple de la grande niaye de PIKINE et la niaye de YEMBEUL, université Cheikh Anta Diop de Dakar, DEA, 91 p.
20- EGUNJOBI LAYI (1989). – “Perception of urban environmental problems: A pilot study of the city of Ibadan, Nigeria”. African urban quarterly vol. 4, 1 and 2
21– ELONG, J. G, (1984).- L’impact d’une exploitation forestière et d’une industrie du bois sur le milieu rural, Université de Yaoundé, thèse de doctorat, Yaoundé, 384 p.
22– FLORENTIN, et al. (1990).- Ethnopharmacologie, sources, méthodes objectifs, Colloque et séminaire, Metz, 494 P.
23- GOUELLAIN, R. (1975).- Douala, ville et histoire, Institut d’Ethnologie, PARIS ,402 P.
24- HAENRINGER, P. (1972).-Propriété foncière et politiques urbaines à Douala, ORSTOM, 40 p.
25– HENHRI PUIG, (2002). – Spécial mangrove, in Bois et forêts des tropiques, 3eme Trimestre n°273 pp 7-11
26– HUGUES, S. (1992).- Répertoire des zones humides d’Afrique, 808P.
27– LALOE, (1995).-Question sur la dynamique de l’exploitation halieutique, Colloque et séminaire, Montpellier, 542 P.
28– LETOUZEY, R. (1968).- Etude phytogéographique du Cameroun, Paris, Paul le Chevalier, 508 p.
29- LEITMANN, JOSEF (1992).-Environmental management and urban development in the third world, PhD Dissertation, Berkeley: University of California
30– LEVEQUE, D. (1990).- Faune des poissons des eaux douces de l’Afrique de l’ouest, IRD, Paris, 384 P.
31– Loi N°94/01 du 20Janvier 1994, portant régime des forêts de la faune et de la pêche.
32– Loi N°96 /12 du 05Août 1996 relative à la gestion de l’environnement au Cameroun
33– MAINET, G. (1981).- Douala, ville principale au Cameroun, ORSTOM, paris, 203 P.
34– MAINET, G. (1985).-Douala : Croissance et servitude, l’Harmattan, paris, 611P.
35– MAINET, G. (1979).- New –BELL, Prototype des quartiers des « étrangers » à Douala in Cahiers du département de géographie, FLSH, Univ. Yaoundé, n°231
36- MARIE–CHRISTINE, C.S. (1992).-Gestion et évolution des espaces aquatiques : La Casamance, ORSTOM, Coll, étude et thèse, 583 P.
37– MARIUS, C. (1979).- Les mangroves du Sénégal, ORSTOM, 84 P.
38- MARIUS, C. (1972).- Les mangroves et écologie des mangroves, Dakar Ronéo-Bull de liaison, ORSTOM, PP 21-52
39- MARIUS, C. (1972).-Etude pédologique des carottages profonds dans les mangroves, mission 1977- 1978, ORSTOM- Dakar- Ronéo.
40- MBOG, D. (1998). – Etudes des mangroves du golfe de Guinée: Rapport technique: Groupe Mangrove, LME projet de la conférence Internationale des mangroves.
41– MOBY ETIA, p. ; OLINGA, M. (1988). – Le ravitaillement de Douala en produits vivriers par les vallées inférieures du Mungo et Wouri, CRED, ISH, 128 P.
42– NDONGO, DIN. (1997). – Contribution à l’étude botanique et écologique des mangroves de l’estuaire du Cameroun, thèse de doctorat 3ème cycle, DPT, BPV, UNIV. YDE I.
43- NYAMA, J.M. (2001).- Régime foncier et domanialité publique au Cameroun, UCAC, 484 P.
44– OLIVRY, J.-C. (1974).- Etude de la mangrove de l’estuaire du Wouri. Contribution à l’étude d’un écosystème, colloque d’Honolulu sur les mangroves, CEGET, CNRS, Bordeaux, 315 P.
45- OLIVRY, J.-C.(1986).- Fleuves et rivières du Cameroun, MESRES,ORSTOM, PARIS, 733 P.
46- PAUGY, D. (1999).-Les poissons des eaux continentales africaines, diversité, écologie et utilisation par l’homme, IRD, Paris, 480 P.
47– Plan de gestion de l’environnement du Cameroun (1996).- PNUE
48- PNUE, (1982) – Etudes des polluants marins provenant des sources de la région de l’Afrique de l’ouest et du centre, PNUE, 119 P.
49– ROLLET, B. (1981). – Bibliography on mangrove research, Paris, UNESCO, 479 P.
50- RUË, O. (1990).- Logiques naturelles, techniques et sociétés de la mangrove : Réflexion sur les notions de la mise en valeur et de développement des plaines de fond de mers, Kaloum scoop, revue de la mission française de coopération en Guinée, 8 P.
51– SOW, M. (1986).- Importance écologique et économique des mangroves de Guinée Bissau, in 3ème Symposium sur les sols sulfatés acides, Dakar, 18 P.
52– TCHOTSOUA, M. (1993).- Erosion accélérée et contraintes à l’aménagement aux sites de Yaoundé, une contribution à la gestion de l’environnement urbain en milieu tropical humide, thèse de doctorat, Univ de YDE I, 381 p.
53– YOUMBI, T.J ; DJAMAT. (1995).- Faune ichthyologique de la mangrove de TIKO.
54- World Bank (1991). – Urban policy and economic development: An Agenda for the 1990s. A World Bank Policy paper. Washington, DC.
55– ZOGNING, A. (1986). – Séminaire régional sur les latérites, sol, matériaux de Douala, ORSTOM, 360 p.

Retour au menu : PRESSION ET DYNAMIQUE DE L’ESPACE COTIER A MANGROVE DE YOUPWE(DOUALA)