RÉSUMÉ

Non classé

Les récentes crises financières et monétaires ont conduit le développement de nouveaux outils de protection contre le risque de marché. Le théorème de la limite centrale, qui décrit le comportement asymptotique de la moyenne d’un grand nombre de variables indépendantes, ne semble plus adéquat lorsque des événements rares ou extrêmes deviennent normes, comme lors de la crise des Subprimes. A ce titre, la Value-at-Risk, qui peut se définir comme le quantile déterminant la plus grande perte que peut subir un portefeuille avec une probabilité d’occurrence déterminé, permet de mesurer ce risque extrême. La théorie des valeurs extrêmes (TVE), étudiée dans le cadre de la recherche d’évènements rares d’une suite de variables aléatoires indépendantes, associée à la Value-at-Risk peut être un excellent indicateur. Ce mémoire de recherche prend son essence dans la recherche des valeurs extrêmes appliquées à la Value-at-Risk, afin d’y élaborer un modèle de prévention du risque cohérent.

MOTS-CLÉS : FINANCE QUANTITATIVE ; MODÉLISATION MATHÉMATIQUE ; PROBABILITÉS ET STATISTIQUES ; RISK MANAGEMENT ; THÉORIE DES VALEURS EXTRÊMES ; VALUE-AT-RISK (VAR)

Page suivante : ABSTRACT

Retour au menu : PEUT-ON EVITER LES CRISES ? MESURE DU RISQUE DE MARCHÉ ET THÉORIE DES VALEURS EXTRÊMES : UNE VISION QUANTITATIVE DU RISQUE EXTRÊME APPLIQUÉE À LA CRISE DES SUBPRIMES