Quelle gestion des risques juridiques dans les entreprises ? 270 directions juridiques répondent

Actualités

gestion des risques en entreprisesFace à la Judiciarisation de la société, aux contraintes réglementaires, aux changements de normes, Signe Distinctif et le Village de la Justice ont souhaité savoir comment les entreprises appréhendent et gèrent les risques juridiques.


Comment s’organise la gestion des risques dans les entreprises ?

Existe-t-il une démarche spécifique pour les risques juridiques ?

Quels sont les outils, les freins et les facteurs clefs de succès de la gestion des risques juridiques ?

Autant de questions auxquelles ont répondu 270 Directions Juridiques et Risques, représentant une grande diversité d’entreprises aussi bien en termes de taille que de secteur d’activité.

Les principaux enseignements de l’étude

Une démarche primordiale mais difficile à mettre en œuvre :

Pour 87% des Directions juridiques interrogées, mettre en place une politique de gestion des risques juridiques spécifique est primordial ou très important. Les Directions juridiques souhaitent ainsi réduire le nombre de contentieux dans 86% des cas, développer la culture juridique dans l’entreprise (43%), et pour 19% des répondants la démarche leur permet de définir des indicateurs de performance. Toutefois, elles considèrent que la démarche se heurte encore à de nombreux écueils, avec en premier la difficulté d’impliquer la Direction Générale. Ainsi, 55.6% des Directions juridiques interrogées considèrent que la gestion des risques juridiques n’est pas suffisamment prise en compte au sein de leur entreprise.

Les outils et les ressources :

Aucun outil ne fait l’unanimité. Les principaux outils mis en place par les Directions Juridiques sont les tableaux de bord, la formation des opérationnels, les Systèmes d’Information Juridique et les outils de communication. Par ailleurs, 40% des Directions juridiques ont mis en place une cartographie des risques juridiques. S’agissant des Ressources Humaines, on constate là encore que les ressources manquent pour mettre en place des démarches d’anticipation performantes.

D’importantes différences sectorielles :

Les résultats de l’étude doivent être modulés par une analyse sectorielle plus fine. En effet, si les enseignements de l’étude montrent que certaines TPE peuvent avoir un degré de maturité similaire à des entreprises de taille bien plus importante, les différences sectorielles sont en revanche beaucoup plus tranchées.

L’étude comprend ainsi :

- 100 pages d’analyse complète des réponses des 270 répondants, appuyées par les citations extraites des entretiens individuels
- Les spécificités marquantes en fonction des secteurs d’activité et de la taille des entreprises
- Les interviews de Directions juridiques, chercheurs, avocats et professionnels de la gestion des risques juridiques
- Une annexe avec les chiffres clefs par secteurs d’activité

L’étude de 100 pages est actuellement au tarif exceptionnel de 350 euros HT.

Vous pouvez commander dès à présent un ou plusieurs exemplaires de l’étude en remplissant le bon de commande ci-joint et en le renvoyant avec votre règlement à Legiteam