IV. Conclusion

Non classé

Les diplômés de GEC représentent des profils multiples il ne faut pas généraliser leurs domaines de compétences ou leurs qualités de managers. Il faut également s’intéresser à ceux qui vont évoluer dans le domaine complexe de la santé. Ces managers seront nécessaires si l’on souhaite faire évoluer le management de la santé et le système de gestion global.

Cette étude a été l’occasion de rencontrer de nombreux acteurs et de solliciter des avis de toute origine. Il en découle un réel optimisme quant à la crédibilité des profils Écoles de Commerce dans le monde de la santé. Contrôleur de gestion, directeur d’établissement, consultant, responsable marketing ou bien d’autres fonctions encore ; tel est le besoin actuel en managers de la santé, besoin en forte progression.

Le futur système de santé français devra se reformer pour ne pas diminuer l’offre qualitative et quantitative de soins tout en continuant à concerner un maximum de la population. Ces managers du futur pourront porter un regard moderne sur les prochaines étapes à appréhender. Il faudra certainement approfondir et peaufiner un sujet déjà entamé : « vers un management de la santé ».

Le management est une discipline d’enseignement mais être manager va bien au-delà de la théorie. Il faut manifester de grandes qualités humaines et professionnelles afin de gérer les ressources d’aujourd’hui tout en prévoyant celles de demain.

« Notre affaire est de passer, de passer en traçant des chemins.»
(Antonio Machado, poète espagnol 1875-1939)

Page suivante : V. Bibliographie

Retour au menu : Quelle est la place des diplômés de Grandes Ecoles de Commerce dans le monde de la Santé ?