Introduction

Non classé

Qui n’a pas connu le plaisir de participer à un festival et de s’émerveiller devant la richesse du programme, qu’il s’agisse de théâtre, de cinéma, de musique, de littérature, de danse ou même des arts de la rue ? Cette richesse témoigne de la qualité de la programmation qui parvient à réunir dans un temps limité et un espace bien circonscrit, à la fois les représentants majeurs d’un art, et des œuvres qui permettront au festivalier de se placer en situation de pionnier et de découvreur. Néanmoins, des milliers de projets culturels, de festivals fleurissent chaque année et parsèment les territoires et, par conséquent, les populations se retrouvent face à un choix de plus en plus éclectique et difficile à faire. Ainsi, pour toute personne désirant, dans un cadre professionnel comme associatif, mettre en œuvre un projet culturel, il lui est par conséquent indispensable de se poser un certain nombre de questions et de se mettre dans la peau d’un programmateur, d’un marketeur afin que son projet trouve sa place dans le paysage culturel d’un territoire donné et se démarque des projets existants.

La problématique qui sera traitée dans ce travail « comment créer un projet culturel qui détonne ? » comporte des notions qu’il convient dans un premier temps de définir afin de bien délimiter le champ d’étude du sujet et de se poser les questions pertinentes.

De même, en introduction de cette étude, je tiens à préciser que, curieux et avide de découvertes culturelles et musicales d’ici et d’ailleurs, passionné par la culture et possédant quelques expériences dans l’évènementiel qu’il soit à caractère sportif ou culturel, ce choix d’évoluer dans ce domaine et ce choix de sujet n’est pas le fruit du hasard. J’ai en effet pour projet à court ou moyen terme d’évoluer à une fonction de manager de projets culturels et artistiques, de chargé de communication, d’attaché de presse ou de responsable éditorial dans le domaine culturel. En effet, au travers de mes expériences dans l’évènementiel, j’ai retenu le sentiment d’avoir partagé avec toute une équipe une formidable aventure « humaine » et le plaisir d’offrir à un public, spectateurs comme participants, des moments de bonheur. De même, j’ai senti régner au sein des équipes organisatrices – noyau dur comme bénévoles – une véritable atmosphère de solidarité, de convivialité, tous œuvrant dans le même but : faire de l’évènement une grande fête populaire. De l’étude du budget prévisionnel, des rencontres avec les médias et auprès des élus locaux, à la réalisation de la campagne de communication, la recherche de partenaires financiers qu’ils soient publics comme privés, en passant par la coordination logistique, qu’elle soit humaine et matérielle ou encore la prospection et veille artistiques : j’ai pu constater la diversité des tâches à accomplir jusqu’au jour J, lesquelles m’intéressent fortement. Mon leitmotiv dans le fait d’organiser un projet culturel, est d’aménager les conditions d’une rencontre, d’un échange entre les différentes formes d’art, de culture, de patrimoine et les populations pour leur donner du plaisir, du rêve, de voyager dans le temps, dans l’espace, de provoquer la découverte, inviter à regarder le monde d’une autre manière et leur transmettre des émotions fortes, dans des lieux et sites exceptionnels.

Page suivante : I) Définition de la problématique

Retour au menu : Comment créer un projet culturel qui détonne ?