III-6.1 HABITAT DE L’ESPECE

Non classé

L’analyse des correspondances Multiples a été utilisée pour l’ordination des
paramètres d’habitats d’une part et les relevés Phytosociologiques exprimant la
présence de Chrysophyllum albidum d’autre part (Sokpon, 1995). Son utilisation
permet de dégager les paramètres caractéristiques ainsi que les grands
groupements décrits par la présence de l’espèce. Elle produit des supports
d’expression des classifications (cartes factorielles) et constitue une excellente
méthode permet de positionner les espèces et les relevés sur les gradients
écologiques.

Pour mieux objectiver la représentation des paramètres et des relevés tel apparus
dans le plan euclidien issus de l’ACM, les valeurs propres des coordonnées des
deux premiers axes de chaque matrice ont été retenues pour une classification
ascendante hiérarchique de Ward. Cette dernière permet de regrouper les relevés
et les paramètres de l’habitat qui tendent à se retrouver ensemble dans les mêmes
relevés ayant donc des traits écologiques voisins. L’objectif de cette analyse est de
dégager les différents paramètres qui édifiaient les différents groupes présenté par
la présence du Chrysophyllum albidum.

Pour vérifier l’existence d’un certain degré de liaison entre les relevés et les
données décrivant l’habitat, nous avons calculé le coefficient de corrélation
linéaire entre les coordonnées des deux principaux axes factoriels issus de ces
analyses. L’équation du modèle de la distribution s’écrit : F1=0.46*F2. Le
coefficient obtenu F1 relevé/F1 milieu (r= 0.48 et p >0.44) est statistiquement
significative (figure annexe) .On peut donc affirmer qu’il existe un degré de
liaison certain entre les différents paramètres de l’habitat et les relevés
représentant la présence du Chrysophyllum albidum. Le tableau ci-dessous nous
présentera les différents paramètres choisis et encodés dans la matrice.

Page suivante : CHAPITRE IV : RESULTATS

Retour au menu : Structure diamétrique et caractérisation de l’habitat des peuplements du Chrysophyllum albidum G.Don (Sapotaceae) sur le plateau d’Allada au Bénin