II.5.2 – Activités réalisées durant les fortes chaleurs :

Non classé

Malgré les températures accablantes, 70,2% des participants ont rapporté faire des activités à l’extérieur ou des emplettes durant les vagues de chaleur. Le temps de sortir est généralement le matin, l’après midi et parfois toute la journée. Ce pourcentage est varié selon les régions, le sexe et l’âge :

-Dans la région du sud, 88,2% des enquêtant résidant à Tataouine quittent la maison pour faire des activités malgré la forte chaleur. Deux tiers des répondants préfèrent sortir le début de la journée. Pour les restes, ils sont bien adaptés à la forte chaleur. La vague de chaleur ne représente aucun problème pour eux. L’après midi, est le temps défavorable de sortir à cause de forte chaleur exercée par le surplus de rayonnement solaire et de rayonnement terrestre.

Tableau 22: Les moments de sortir à Tataouine (16).

Tableau 22 L'adaptation aux conditions climatiques extrêmes en Tunisie Cas des fortes chaleurs

Source : enquête personnelle 2011.

Les facteurs environnementaux qui influent sur le stress due à la chaleur sont notamment la température de l’air, l’humidité, le mouvement de l’air et les sources de chaleur rayonnantes, et le travail en plein soleil ou dans un endroit chaud. Ces facteurs influent sur le temps de l’activité de l’homme.

Dans le nord les conditions thermiques sont plus modérés à cause de la mer, ce qui encourage de sortir l’après midi. La plupart de ceux qui sortent pour faire des affaires lors d’une vague de chaleur préfèrent sortir le matin.

Tableau 23 et Tableau 24: les moments de sortir lors d’une vague de chaleur à Nabeul et Bizerte.

Tableau 23 L'adaptation aux conditions climatiques extrêmes en Tunisie Cas des fortes chaleurs

Source : enquête personnelle

Plus précisément, le fait de sortir lors d’une forte chaleur, est un indice d’adaptation. On remarque bien dans le tableau 25 la différence d’adaptation selon le pourcentage de population qui sort lors d’une vague de chaleur entre les régions.

Tableau 25: Les activités réalisées durant la vague de chaleur.

Tableau 25 L'adaptation aux conditions climatiques extrêmes en Tunisie Cas des fortes chaleurs

Source : enquête personnelle 2011.

Lors des épisodes de fortes chaleurs, les facteurs de risques individuels viennent s’ajouter aux facteurs liés à la région de résidence. Les femmes sont les plus fragiles face aux conditions thermiques sévères. Deux femmes sur trois ne quittent jamais leur domicile lors d’une vague de chaleur à cause de leur sensibilité physique et mentale.

Tableau 26: activités réalisées durant les vagues de chaleur selon le sexe.

Tableau 26 L'adaptation aux conditions climatiques extrêmes en Tunisie Cas des fortes chaleurs

Source : enquête personnelle 2011.

-L’âge est un facteur individuel très intéressant pour comprendre la faire face à la forte chaleur. En cas de canicule, personne n’est à l’abri, mais certains groupes sont plus vulnérables, notamment : les aînés ; les nourrissons et les enfants d’âge préscolaire. Diverses recherches faites sur l’effet de la forte chaleur et ses conséquences sur les âgées ont dramatisé beaucoup le phénomène. Lorsqu’on prend en considération l’espérance à la naissance de vie en France qui n’a cessé d’augmenter entre 1950 et 2009, passant de 69,2 années pour les femmes et 63,4 années pour les hommes en 1950 à 84,5 années pour les femmes et 77,8 années pour les hommes en 2009( IRDES ) (23). Il est difficile de certifier que leur décès ont été causés par la chaleur et n’ont pas des décès naturel, due à leurs âges avancés.

En Tunisie, l’espérance à la naissance de vie ne dépasse pas les 74,5 années en 2009 (INS), la population âgée en Tunisie est donc moins fragile que celle en Europe.

Le tableau 27 donne l’impression de la bonne adaptation avec la chaleur caniculaire, 91,5% pour ceux qui ont dépassé les 60 ans quittant leur domicile lors d’une vague de chaleur.

Tableau 27: La proportion de population qui faisait des activités à l’extérieur durant les vagues de chaleur selon la classe d’âge.

Tableau 27 L'adaptation aux conditions climatiques extrêmes en Tunisie Cas des fortes chaleurs

Source : enquête personnelle 2011.

La population du sud Tunisien est un exemple très significatif pour comprendre la relation entre l’homme et le milieu. Les populations des régions chaudes s’accoutument mieux à la chaleur. A Tataouine Les enquêtant âgés ont rapportés sortir de manière régulières lors d’une forte chaleur. Ces personnes ont une capacité d’adaptation plus importante.

Tableau 28 : La proportion de population qui fait des activités à l’extérieur durant les vagues de chaleur à Tataouine selon la classe d’âge

Tableau 28 L'adaptation aux conditions climatiques extrêmes en Tunisie Cas des fortes chaleurs

Source : enquête personnelle 2011

16 Ce tableau est construit sur la strate de population ‘Tataouine’ contenant 102 observations
17 Les pourcentages sont calculés par rapport au nombre de citations.
18 Le tableau est construit sur la strate de population de Bizerte contenant 86 observations.
19 Les pourcentages sont calculés par rapport au nombre de citations.
20 Le tableau est construit sur la strate de population de Nabeul contenant 94 observations.
21 Les pourcentages sont calculés par rapport au nombre de citations.
22 Les valeurs du tableau sont les pourcentages en ligne établis sur 282 observations.
23 Institut de Recherche et Documentation en Economie de la Santé
24 Les valeurs du tableau sont les pourcentages en colonne établis sur 282 observations
25 Ce tableau est construit sur la strate de population ‘Tataouine’ contenant 102 observations

Page suivante : II.5.3 - la protection contre la chaleur

Retour au menu : L’adaptation aux conditions climatiques extrêmes en Tunisie: Cas des fortes chaleurs