II.3.1 – Equipement de climatisation à domicile

Non classé

La climatisation a tendance à devenir un équipement courant chez les ménages tunisiens aisés. Selon notre enquête dans les villes de Tataouine, Nabeul et Bizerte, presque le cinquième des personnes enquêtées disposent d’un climatiseur à leur domicile. Le taux observé est supérieur à celui de la moyenne nationale qui ne dépasse pas 14% en 2010 (tableau 11).

L’équipement de climatisation à domicile a également été influencé par la région de résidence décroissant principalement selon une trajectoire de Nord en Sud. Selon notre enquête, les répondants qui disposent d’un climatiseur à domicile ont ainsi varié de 22,1 % à Bizerte, 22,3% à Nabeul au Nord et Nord Est de la Tunisie et puis Tataouine de 14,7% au Sud.

Figure 16: le taux des climatiseurs à domicile selon les régions

Figure 16 L'adaptation aux conditions climatiques extrêmes en Tunisie Cas des fortes chaleurs

Source : enquête personnelle 2011

Paradoxalement, les régions les plus chaudes du sud du pays sont les moins équipées en climatisation, cela est dû selon les répondants à l’inutilité de climatiseur et par le manque des moyens et même par le cas de la santé.

La climatisation est entrée dans les mœurs, la majorité des enquêtés ne la jugent pas indispensable, mais s’expriment massivement en sa faveur.

-l’inutilité de climatiseur est un fort indicateur de la manque de climatisation: dans la région de Tataouine, trois sur quatre répondants croient que le climatiseur est inutile. Cet indice donne l’idée que la population du sud est bien adaptée à son milieu. Au Nord, plus qu’un tiers des répondants qui n’ont pas un climatiseur affirment que le climatiseur est inutile.

-l’indicateur économique et le mode de vie : un équipement qui reste cher : parmi les indicateurs, pour ceux qui n’avaient pas un climatiseur à leur portée, est la manque des moyens. Au Nord, presque un sur deux participants n’a pas les moyens pour acheter un climatiseur pour se rafraichir. La même catégorie à Tataouine ne dépasse pas 24,1%.

Figure 17 L'adaptation aux conditions climatiques extrêmes en Tunisie Cas des fortes chaleurs

Source : enquête personnelle

Pour la population du Nord, le principal frein à l’acquisition de la climatisation est une question de budget. 53,7% à Bizerte et 46,6% à Nabeul des personnes les jugent peu économique car il provoque une surconsommation d’énergie, et la majorité considère son acquisition coûteuse.

-motif sanitaire : 8,4% des personnes enquêtées estiment que le climatiseur est surtout préjudiciable pour la santé et pour l’environnement, notamment parce qu’il peut provoquer des chocs de température ou des maladies respiratoires.

Page suivante : II.3.2 - Modes d’utilisation de la climatisation à domicile durant les vagues de chaleur

Retour au menu : L’adaptation aux conditions climatiques extrêmes en Tunisie: Cas des fortes chaleurs