II.2. Présentation du modèle : Modèle structurel à équations simultanées

Non classé

Afin d’éviter le risque d’endogénéité entre variables explicatives et pour tenir compte des effets dynamiques et les canaux par lesquels interagissent les IDE et la croissance, un modèle structurel à équations simultanées appliquées sur données de panel a été développé.

Les variables endogènes :

- Cr : le taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) par tête
- ID : l’investissement domestique rapporté au PIB ou FBCF/PIB
- IDE : le ratio IDE/PIB
- KH : le capital humain mesuré par le proxy taux de scolarisation brut au primaire. Ce proxy semble moins approprié pour capter la qualification de la main d’oeuvre, car le capital humain serait mieux appréhendé par le taux d’alphabétisation des adultes ou le taux de scolarisation au secondaire.

Les variables explicatives :

- CREDIT : le crédit accordé au secteur privé rapporté au PIB pour prendre en compte le poids des intermédiaires financiers dans le financement du développement
- EPARGNE : l’épargne domestique rapporté au PIB
- EXPORT : les exportations en pourcentage du PIB comme proxy du commerce extérieur
- IDF : l’Indice de Développement Financier, mesuré par le ratio de la masse monétaire sur le produit intérieur brut. Le développement financier est un indicateur de l’état de la structure financière du pays.
- INTERET : le taux d’intérêt réel pour prendre en compte le coût du capital
- OUV : l’ouverture économique mesurée par le ratio (X+M)/PIB
- PIBH : le PIB par habitant comme proxy du revenu des parents
- TCHANG : le taux de change officiel du dollar en FCFA, est un indicateur de la stabilité macroéconomique
- URBAN : le degré d’urbanisation et de développement des institutions urbaines, permettant un accès plus facile aux différentes institutions (sociales, culturelles, sanitaires, etc.), approximé par la proportion de la population urbaine par rapport à la population totale. Cela permet aussi de prendre en compte la différence du niveau de scolarisation entre milieu rural et milieu urbain.

Le modèle empirique à estimer prend la forme suivante :

Le modèle empirique à estimer

La structure du modèle structurel à équations simultanées sous forme linéaire se présente ainsi :

La structure du modèle structurel à équations simultanées sous forme linéaire

Le signe attendu des différentes variables :

Le signe attendu des différentes variables

La lecture du tableau : y = f(x)

Page suivante : II.3. Spécification du modèle des déterminants des investissements directs étrangers

Retour au menu : LES INVESTISSEMENTS DIRECTS ETRANGERS DANS L’ESPACE UEMOA : DETERMINANTS ET ANALYSE D’IMPACTS