I.3.1- Le cout de chaleur

Non classé

Cet accident est la conséquence de l’accumulation dans l’organisme d’un excès de calories lié à un déséquilibre de la thermorégulation. Il représente la forme majeure des agressions climatiques lorsque la température ambiante reste élevée. Dès que l’organisme commence à stocker de la chaleur, le contenu calorique corporel augmente et la température s’élève (INPES (2), 2007).

Il ya deux formes de coup de chaleur :

Le coup de chaleur classique qui survient de façon épidémique en dehors de tout effort dans des ambiances anormalement chaudes, dû à une surcharge thermique exogène par défaut de thermolyse (Andre S et al., 2007).

Le coup de chaleur d’exercice survenant au cours d’un effort intense et prolongé, lié à une surcharge thermique endogène par excès de thermogénèse. Si l’élévation de la température est directement en cause, ou la population vulnérable est la première à être touchée, d’autres facteurs liés au mode de vie, à l’état de santé et aux traitements suivis interviennent dans l’installation du coup de chaleur.

2 INPES : Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé.

Page suivante : I.3.2 - Epuisement dû à la chaleur

Retour au menu : L’adaptation aux conditions climatiques extrêmes en Tunisie: Cas des fortes chaleurs