I.2 – La réaction physiologique face au spectre solaire

Non classé

L’intensité des rayons ultra-violet varie selon les régions, et essentiellement selon les latitudes, (voir fig. : 4 et 5). Ils peuvent avoir des effets physiologiques en sensibilisant la peau suivant la durée d’exposition au soleil et à l’humidité de l’air. Cette différence est bien claire dans notre enquête entre le sud et le nord de la Tunisie, dans le contexte de protection contre la chaleur et le soleil. Le degré de dispersion dépend de la longueur d’onde : plus l’onde est courte, plus elle se disperse. L’organisme humain n’a besoin que de petites doses de soleil pour ressentir des effets positifs. Moins on est exposé au soleil, moins on s’expose aux dégâts provoqués par les rayons UV.

Page suivante : I.3 - Régime alimentaire et adaptation

Retour au menu : L’adaptation aux conditions climatiques extrêmes en Tunisie: Cas des fortes chaleurs