I.2. APERCU DESCRIPTIF DE QUELQUES GRANDES PUISSANCES

Non classé

I.2.1. LES ETATS-UNIS D’AMERIQUE

En abrégé U.S.A (United States of America), c’est une république fédérale. Elle groupe 51 Etats avec L’ALASKA et l’ÎLES HAWAÏ, auquel il faut joindre le district fédéral de COLUMBIA et le territoire extérieur : Common wealth de Portorico , îles vieges, îles Samoa : et Guam, Zone du Canal de Panama. Avec une superficie de 9 340 680 Km² et une population plus où moins 186 000 000 d’habitants, sa capitale est WASHINGTON. Ses principales villes sont telles que NEW-YORK, CHICAGO, PHILADELPHIE, LOS ANGELES, DETROIT etc (39).

Comme leur nom l’indique, les Etats-Unis sont une fédération d’Etats (51) qui ont chacun son parlement, son gouvernement, et jouissent en beaucoup des domaines d’une large autonomie. WASHINGTON, la capitale est sur le district de COLUMBIA. La population en accroissement rapide est issue d’un extraordinaire mélange d’homme, des races et des religions diverses qui se sont rapidement amalgamés.

Depuis la disparition de l’URSS, ils sont restés la seule nation du monde qui cumule les atouts faisant d’elle une superpuissance économique et militaire : l’espace, la population, les potentiels productifs, le système économique efficace, une monnaie internationale, un marché intérieur vaste.

I.2.2. LA GRANDE BRETAGNE

En Anglais « Great Bretagne », la plus grande et la plus orientale des deux îles formant l’archipel britannique. Le pays de Galles, l’Ecosse et l’Angleterre étant réunie sous la même autorité.

Un pays de l’Europe occidentale formé de la grande Bretagne et d’Irlande du Nord, elle s’étend sur une superficie de 244 046 Km² et une population plus où moins 58 789 194 d’habitants (britannique). Quant à ce qui est des langues, il s’agit de l’Anglais, Ecossais, gallois, irlandais, mannois.

Elle représente dans sa religion des Anglicans, 13% ; des Protestants, 8% ; des Catholiques romains, 4%. Sa propre monnaie est le livre sterling. Elle a comme capitale Londres. Elle est formée par un régime de démocratie parlementaire et d’une monarchie constitutionnelle.

La grande Bretagne est totalement intégrée aux économies mondiales et européennes, même si elle n’est plus la puissance impériale qui a fait d’elle au XIXe siècle le premier Etat de la planète. Pays peuplé aux vastes espaces montagneux quasiment désert, la grande Bretagne est le pays le plus urbanisé d’Europe.

La population de la grande Bretagne viellit. Outre l’allongement de l’existence, la principale cause de ce vieillissement est une faible fécondité depuis plusieurs décennies.

Depuis les années 1980, les privatisations et les restructurations des entreprises ont orienté le pays vers un capitalisme à l’Américaine (40).

I.2.3. LA FRANCE

La France est un pays assez divers pour produire un JEAN MONNET et un CHARLES DEGAULES. Grande à tous égards et l’influence qu’elle exerce dans le monde, c’est une République qui fait preuve de sa grandeur.

La France est un Etat de l’Europe continentale qui s’est fait connaître par son histoire et le prestige de ses habitants dans le monde. C’est un Etat qui, avec les conquêtes de NAPOLEON, a fait preuve de puissance dans le temps.

Dans cette perspective et avec la révolution de 1789, les français restent un peuple que l’histoire de la démocratie est inoubliable. Le nombre des colonies françaises en Afrique, le degré d’influence de sa diplomatie dans le monde et sur la politique des Etats africains justifient la qualité de « grande puissance (41)» lui conférée par certains théoriciens des relations internationales.

Sur le plan économique, la France est un Etat partie de plusieurs structures économiques internationales. Elle aimerait toujours affirmer sa grandeur dans le monde. C’est pourquoi, elle a réussi à se tailler une place à l’ONU en devenant l’un de 5 pays ayant le droit de veto et qui décident sur le sort de l’humanité.

Aujourd’hui, ce plus grand Etat de l’Europe, par sa superficie, est un Etat de taille dans l’Union Européenne par l’influence de sa politique.

Dans sa politique étrangère, elle a toujours justifié ses positions par le patriotisme. Ce patriotisme est mal lu par les Anglo-saxons ; ce qui les oppose souvent. C’est pour cela qu’un officiel américains disaient : « le fait que le patriotisme français s’exprime en terme très différents de ceux que nous américains employons normalement, c’est une source de malentendu (42)»

Bref, la générosité de la France en matière d’aide au développement est unanimement reconnue et saluée.

I.2.4. LA REPUBLIQUE POPULAIRE DE LA CHINE

De nos jours, la chine est une puissance remarquable. Devenant la première puissance en potentiel humain, la troisième exportatrice mondiale et la première ascendante du monde, la chine est une puissance qui s’impose dans le concert des nations.

Depuis l’époque de DENG XIAMPING, la politique étrangère de République populaire de Chine est fondée sur le principe du développement pacifique (43). Et cette orientation a été confirmée après l’accession au pouvoir de HUJIN TAO en 2002.

Sa politique étrangère s’est progressivement ouverte avec les deux objectifs clairs :

La consolidation et l’expansion des intérêts chinois à travers la planète est une dissuasion crédible pour se confirmer dans la cour des grands (arme nucléaire), avec l’idée d’une maîtrise des techniques et de technologies qui rendent irréversible la position de la Chine sur la scène internationale (44).

La politique étrangère de la Chine compte essentiellement quelques points. D’abord la Chine s’en tient à une politique indépendante. Ensuite, elle ne contracte ni alliance, ni ne combine des stratégies avec aucune grande puissance ou groupes d’Etats. Et enfin, elle s’oppose à l’hégémonie et, ou à toute volonté de suprématie.

Bien entendu, la politique extérieure de la Chine reste le maintien de la paix mondiale et la création d’une atmosphère internationale de paix pour l’édification de la modernisation. Elle développe des relations avec tous les pays sur base de cinq principes. Il s’agit premièrement du respect mutuel dans la souveraineté et de l’intégrité territoriale. Deuxièmement du principe de non agression mutuelle. Troisièmement, celui de la non ingérence dans les affaires intérieures. Quatrièmement du principe de l’égalité et des avantages réciproques, et enfin du principe de la cœxistence pacifique.

Par ailleurs, la montée en puissance économique de la République populaire de Chine ainsi que les besoins énergétiques grandissant de cette dernière ont rendu plus tendues les relations entre l’hyper puissance vainqueur de la guerre froide et les puissances mondiales montantes (45).

En Afrique, la RPC fait preuve d’une très forte présence et voit son influence s’étendre de manière bien plus significative dans le continent que les autres puissances mondiales. A cet effet, la relation entre le continent africain et RPC est guidée par plusieurs objectifs :

« Assurer un certain nombre de contrat énergétique, à l’empire du milieu dont l’appétit en matière d’énergie est extrêmement important du fait de sa connaissance économique (46).

En définitive, la stratégie de Chine est souvent multidimensionnelle puis qu’elle se déploie dans les domaines aussi bien diplomatique, politique, économique que militaire.

La Chine distribue généralement des prêts sans intérêts, ni garanties à, certains des Etats débiteurs les plus pauvres de l’Afrique. Ces prêts portent à des travaux de rentes (revenu fourni par le capital), Hôpitaux et Ecoles, contrastant fortement avec la demande d’austérité de Banque mondiale et de fonds monétaire international manipulé par les USA (47).

38 Dictionnaire, Petit la Rousse, p. 1344
39 MATHE SEBI, cours de Géographie économique, inédit, G1 RI ,FSSPA, UOR, , 2008-2009,p.28
40 Dictionaries, Robert-Encyclopédique, Paris, 2008
41 BERNARD H et FSIREL , le monde de 1939 à nos jours éd. imo, Paris , 2002, p 67
42 W. Georges Ball, les Etats-Unis face à leur puissance, Ed. Robert l’offont, Paris, 1968, p.447
43 Politique-africaine.Com/memaos/ Pdf/Conjonctures/94105/Pdf, Politique étrangère de chine . Cité par KABUNGA KAKEMBA, la politique internationale de la Chine vis-à-vis de la RDC, TFC, FSSPA, UOR, Butembo, 2008-2009, p.20
44 KAKULE MATUMO. R Cours de politique étrangère de grandes puissances, inédit, FSSPA, L2 RI, UOR, Butembo, 2011-2012, p.17
45 Disponible sur web, amb-Chine fr, document politique étrangère de la Chine, dernière modification 6/6/2007 à 14 heure 15 – 25/05/2010. Cité KABUNGA KAKEMBA, la politique internationale de la Chine vis-à-vis de la RDC, TFC, FSSPA, G3RI, UOR, Butembo, 2008-2009, p.21
46 Idem, p.22
47 J. ZIEGLER, les nouveaux maîtres du monde, Ed. Fides, montréal, 1996, p.9

Page suivante : CHAPITRE DEUXIEME: INCIDENCES DES INTERETS DE GRANDES PUISSANCES SUR LA SOUVERAINETE DE LA RDC

Retour au menu : Les intérêts des grandes puissances en RDC