I. DU PASSE A AUJOURD’HUI

Non classé

« Au début du vingtième siècle, le curé fondateur de la paroisse dédiée à Saint Remi
a l’idée de créer une clinique. Grâce aux auspices du Cardinal Mercier et à plusieurs
donateurs, la clinique débute son activité en 1904 dans une maison particulière,
aménagée à cette fin, sise au n° 19 de la rue Vandernoot à Molenbeek Saint-Jean, et
comprend 10 lits. Ce sont les Soeurs de Saint-Joseph de Saint-Jean de Maurienne
(France), et quelques médecins pionniers qui soignent les premiers patients.

Très rapidement, la maison devient trop petite et incommode. En 1908, les soeurs
prennent possession d’une villa entourée d’un vaste parc, au 29 rue Vandernoot.

Elles y transfèrent la clinique en y installant 20 lits. Sur le même terrain, se trouve
une école.

En 1921, la clinique s’avère encore une fois trop petite et la villa primitive est
agrandie. Les travaux permettent de la prolonger d’un nouveau bâtiment qui abritera
les locaux de la polyclinique.

En 1956 est inaugurée la troisième aile de la clinique, à front de la rue Vandernoot.
En 1971, au départ des religieuses, les médecins prennent en mains la gestion de la
clinique. Le Dr L. Hustinx est la cheville ouvrière de ce rachat avec l’aide de plusieurs
médecins enthousiastes. La capacité de la clinique augmente alors de 65 à 96 lits.

La clinique St-Remi est dotée d’un beau jardin dont les malades profitent par beau
temps. Pour ceux dont les fenêtres s’ouvrent sur le jardin, le temps est rythmé par les
récréations enfantines, la cloche de l’école proche, et les visites de Soeur Marie.
Cette atmosphère rurale dans la ville apaise le stress du personnel et des patients.

Lorsque Sainte-Anne et Saint-Remi décident de fusionner…

Lors de son passage au Ministère de la Santé Publique, le Ministre met au point un
plan de restructuration du parc hospitalier. Les institutions trop petites pour répondre
aux critères de sécurité, qualité et rentabilité sont fermées.

Des subsides à la construction sont octroyés, moyennant fermeture de lits. Sur les
conseils notamment du Secrétaire Général du Ministère de la Santé Publique, les
deux cliniques entament des négociations qui aboutissent à la signature de la fusion,
au 1er janvier 1990.

Un nouveau bâtiment et déménagement vers les nouveaux locaux

En 1994, un bâtiment tout neuf est construit selon les nouvelles normes du Ministère.
Le déménagement eut lieu les 15 et 17 décembre 1994.

Et les anciens bâtiments ?

Avant le retour définitif des soeurs pour la France, elles décident de vendre le
bâtiment mais à condition que celui-ci continue de servir dans une activité à vocation
sociale. C’est ainsi que les acheteurs ont décidé de transformer la clinique Saint-
Rémi en une magnifique maison de repos : le Clos Saint-Remi.
L’ancienne villa est occupée par des chambres d’étudiants. »(58)

58 Clinique Sainte-Anne Saint-Rémi, Notre histoire, site officiel : http://www.sainteanne.be/fr/notreclinique/
notre-histoire.html, visité le 11/05/2012.

Page suivante : II. OBJET SOCIAL

Retour au menu : Réflexions sur l’utilité du travail social dans les maisons de retraite : Création d’un service social à la Résidence Clos Saint-Rémi