I. Démarche méthodologique

Non classé

L’appréciation des tendances des investissements directs, tant aux niveaux mondial, régional qu’au sein de l’UEMOA se basera essentiellement sur une approche descriptive des flux. Celle-ci se traduit par une comparaison des flux d’entrées sur la période d’analyse. Elle consiste à des analyses en graphes empilés et de diagrammes circulaires. La démarche combine également les analyses en moyennes et taux de variations des flux afin de caractériser les faits majeurs susceptibles d’influencer les tendances sur certains périodes et territoires.

En outre, l’approche statistique descriptive a l’avantage de regrouper toutes les observations effectuées sur un phénomène de manière à obtenir des rapports numériques sensiblement indépendants des anomalies du hasard et qui dénotent de l’existence de causes régulières dont l’action s’est combinée avec celle des causes fortuites (Masiéri, 2001). Ainsi, elle permet des analyses relatives des comportements d’ensemble d’une part, et de capter l’incidence des variations saisonnières et accidentelles sur les mouvements de tendances générales des séries chronologiques d’autre part. De plus, elle intègre l’influence des mouvements cycliques dans la discussion de l’évolution économique moderne. Cependant, une telle approche descriptive peut aboutir à des conclusions fallacieuses résultantes des interprétations non contextualisées des indicateurs.

Page suivante : II. Evolution comparée des flux d’IDE dans le monde

Retour au menu : LES INVESTISSEMENTS DIRECTS ETRANGERS DANS L’ESPACE UEMOA : DETERMINANTS ET ANALYSE D’IMPACTS