I-1-FORMULATION DU PROBLEME

Non classé

L’école est une institution de transmission des connaissances ; elle permet à l’élève de se doter d’un bon nombre d’outils linguistiques, qui favorisent la communication orale et écrite. Où s’exprimer de façon claire et précise, il est nécessaire de faire recours au vocabulaire, qui nous permet d’élaborer de bonne production d’écrits. En outre, pour se faire entendre, il est primordial de s’exprimer en français ou en anglais pour cela, il faut un environnement bien et confortable ou un suivi bien précis. Ce qui permettra de s’exprimer avec éloquence et assurance. Ce qui matérialise le plus souvent à travers la production d’écrits, la lecture expressive.

Toutefois, nous avons constaté avec désarroi lors de nos différents stages dans les écoles primaires d’applications que les élèves ne parviennent pas à réaliser les bonnes performances en production d’écrits alors qu’ils font mieux ailleurs. En effet, cette situation se traduit selon la maitresse d’application de l’EPA de Banya par les phrases par bien formulées, les phrases truffées de fautes, les phrases sans verbes. Par conséquent, elle entraine une baisse de performance considérable. Ainsi, la moyenne

générale observée à la deuxième séquence est de 06,5 /20. En fait, le problème de baisse de performance en production d’écrits s’observe chez les enfants qui ne pratiquent pas la lecture à domicile et ne révisent pas avec leurs parents. C’est ce qui nous amène à faire une étude sur le suivi parental et performances scolaires des élèves en production d’écrits.

Page suivante : I-2-LA QUESTION DE RECHERCHE

Retour au menu : Suivi parental et performances scolaires des élèves en production d’écrits