GLOSSAIRE

Non classé

Antisémitisme : Discrimination, ressentiment d’hostilité ou préjugés à l’encontre des juifs (dans son utilisation la plus courante) ou de l’ensemble des peuples sémites (juifs et musulmans).

Charia : Ensemble des normes et doctrines morales, culturelles et relationnelles prescrites par Mahomet suite à la « Révélation ». Signifiant « chemin pour respecter la loi [de Dieu] », la charia réglemente les aspects d’ordres privés et publics de la vie du musulman.

Chiisme : Deuxième courant majoritaire de l’islam (10 à 15 % des musulmans). Il est né des divergences autour du successeur du prophète Ali après son assassinat.

Coran : Livre sacré de l’islam contenant les révélations d’Allah transmises oralement par son prophète, Mahomet.

Hadith : Transmissions de paroles, d’actes et d’approbations de Mahomet sous forme de récits. Les hadiths dits « recevables » (sur lesquels s’accordent les différentes branches de l’islam) font partie des sources de la loi islamique.

islam : Religion des musulmans. L’islam est une religion abrahamique qui a été révélée au prophète Mahomet au VIIème siècle en Arabie. Son livre sacré est le Coran.

Islam : Ensemble de la civilisation musulmane, ensemble des peuples qui professent l’islam.

Islamisme : Courant de pensée musulman principalement politique apparu au XXème siècle. Désignant jusque dans les années soixante-dix l’islam en tant que tel, il a désormais une connotation plus politisée et désigne le choix conscient de la doctrine musulmane comme guide pour l’action politique. Certains le considèrent également comme un mouvement qui regroupe les courants les plus radicaux de l’islam souhaitant une application rigoureuse de la charia et la création d’Etats islamiques intransigeants sur le respect de cette dernière. Phénomène complexe à décrire tant qu’à interpréter, la définition de ce terme est encore assez controversé et discutée. D’ailleurs, chez les musulmans, ce terme n’a pas d’existence ni de légitimité réelle.

Islamiste : Relatif à l’islamisme, partisan de l’islamisme. Toutefois, ce mot n’a pas de légitimité réelle chez les musulmans.

Islamophilie : Néologisme employé par certains pour définir un engouement pour les valeurs de l’islam, voire une admiration de la civilisation islamique.

Islamophobie : Considéré comme un néologisme, l’islamophobie recouvre en réalité plusieurs sens : Hostilité, peur, préjugés ou sentiment négatif envers l’Islam. Attitude discriminatoire à l‘encontre des musulmans et parfois, par amalgame, des « arabes » ou Maghrébins.
Toutefois, tout comme le terme « islamisme », c’est un terme assez controversé de par le monde, tant dans sa définition que dans son utilisation.

Musulman : Se dit d’un fidèle de l’Islam.

Maghrébin : Désigne les habitants du Maghreb.

Sunnisme : Courant majoritaire de l’islam (80 à 85% des musulmans d’après les estimations). Le sunnisme tire son origine du mot « sunna » qui représente la ligne de conduite de Mahomet dont les actes ont alors valeur de loi.

Umma (ou « oumma ») : Désigne la communauté des musulmans dans leur ensemble, au-delà des nationalités, des liens du sang et des appartenances politiques. C’est une sorte de lien de foi qui pousse à la solidarité.

Xénophobie : Hostilité systématique et irrationnelle envers une ou plusieurs personnes à cause de leur nationalité, culture, genre, religion ou idéologie. Plus généralement, c’est l’hostilité à ce qui est étranger.

Page suivante : BIBLIOGRAPHIE

Retour au menu : Les médias, vecteurs d’une image négative et stéréotypée des musulmans : mythe ou réalité ?