e) Plan de communication et marketing : une double approche

Non classé

Un double dispositif sera mis en place pour la communication autour du projet : un plan de communication qui portera sur l’ensemble de la série et sur notre société et une communication individualisée pour chacun des épisodes afin de tenir compte de leurs spécificités et des cibles différentes auxquelles ils s’adressent. L’épisode consacré à la grande distribution est plutôt destiné à un public adulte alors que celui sur le zoo s’adressera spécifiquement aux enfants.

En tirant parti de nos différents réseaux, nous développerons une campagne d’information adaptée aux différents supports : presse, radio et internet. Nous mettrons l’accent sur ce dernier car il s’impose aujourd’hui comme le principal vecteur d’information sur les web documentaires, notamment par le biais de sites spécialisés comme linterview.fr. Une action particulière sera envisagée à destination des réseaux sociaux comme Facebook et Twitter qui sont notamment très regardés et très utilisés par les professionnels investis dans le web documentaire. Une page Facebook sera ainsi créée pour la collection qui commencera à distiller des informations sur le projet très en amont de la diffusion afin de générer une attente. Des informations sur l’état d’avancement du projet seront régulièrement ajoutées et des extraits seront mis en ligne en exclusivité avant le jour officiel de la diffusion. Un compte Twitter sera également mis en place afin de créer une communauté autour du projet.

Nous avons prévu de présenter la collection dans les différents festivals qui traitent du web documentaire : Festival des 4 écrans, Festival international Télévision sur internet-WEBTV de la Rochelle dont la première édition vient d’avoir lieu cette année, Festival international des programmes audiovisuels (FIPA), Sunny Side of the Doc (marché international dédié au documentaire et organisé à la Rochelle), Visa pour l’image qui a créé un prix spécial pour le web documentaire en 2009, et le festival Ardèche Images de Lussas.

Des opérations spéciales seront également préparées pour communiquer autour des web documentaires. Un jeu concours sera par exemple organisé pour le web documentaire consacré au montage de « Madame Butterfly » afin de faire gagner des places aux internautes. Pour le lancement de l’épisode consacré à la préparation du 20h00, une émission spéciale pourra être organisée sur la chaîne représentée dans le sujet autour des questions d’information et de journalisme.
De multiples partenariats sont par ailleurs prévus en fonction des sujets. Pour le troisième épisode qui sera centré sur le ZooParc de Beauval, une association peut être envisagée avec le WWF sur la thématique de la sauvegarde des espèces en danger et un partenariat pourrait aussi être lancé avec Géo et des magazines jeunesse.

Page suivante : 4) Diversification et perspectives

Retour au menu : Création d’une société de production de web documentaires et développement de la collection « Dans les coulisses…. »