Deuxième partie : De la prospection aux cartes: acquisition des données

Non classé

L’acquisition des données a consisté en un aller-retour entre l’étude des documents cartographiques disponibles, et les observations directes sur le terrain qui ont nourries la réflexion.

Sont présentées dans un premier temps les nouvelles données géologiques et découvertes archéologiques issues du travail d’enquête et de terrain. La plus grosse partie du travail, consacrée à l’étude des documents cartographiques dont la célèbre mappe sarde, est abordée dans un second temps.

Page suivante : 1. Prospections de terrain

Retour au menu : Hommes et paysages sur les pentes reconquises du Mont Granier suite au glissement de 1248