CONCLUSION DE LA PREMIERE PARTIE

Non classé

Il a été question pour nous dans cette première partie de faire une analyse théorique du concept d’attractivité territoriale et d’illustrer le lien entre la dynamique de la gouvernance locale et l’attractivité des entreprises à Douala. A l’issus de cette partie, nous pouvons dire que l’attractivité territoriale est un concept qui a attiré l’attention de plusieurs auteurs, dans la mesure où ses déterminants sont aussi nombreux que ses indicateurs de mesure. En effet, la qualité générale et globale de l’environnement économique et financier, la dynamique de la gouvernance, la taille du marché, la présence des services aux entreprises, la présence d’une main d’œuvre qualifiée, la densité des acteurs tant du point de vue de leur concentration que de leur essaimage sur l’ensemble du territoire, sont autant de facteurs d’attractivité nécessaires pour les territoires, afin d’influencer en leur faveur les décisions d’implantation des entreprises.

Toutefois, il ressort de nos analyses que, l’attractivité de la ville de Douala dépend d’un certain nombre de facteurs d’ordres socioéconomiques que nous avons illustré, mais aussi du dynamisme de la gouvernance économique dans cette ville. Ainsi, en partant des caractéristiques que nous avons mobilisé autour des questions de construit socio-économique de la ville et de la coordination des acteurs situés, nous avons présenté la ville de Douala dans une démarche qui la positionne comme un maillon essentiel du développement des entreprises au Cameroun.

Après avoir présenté les diverses possibilités et potentialités que présente la ville de Douala en matière d’attraction des entreprises, il reste maintenant de voir comment nous pouvons évaluer les facteurs d’attractivité de la ville de Douala. En d’autre terme quels sont les déterminants de l’attractivité des entreprises à Douala selon une démarche économétrique? Et Quelles sont les recommandations de politique économique nécessaire pour une attractivité durable de la ville de Douala ? Les réponses à ces différentes questions constituent l’objet de la deuxième partie de notre mémoire.

Page suivante : Deuxième partie : L’EVALUATION DES DETERMINANTS DE L’ATTRACTIVITE DES ENTREPRISES A DOUALA

Retour au menu : GOUVERNANCE LOCALE ET ATTRACTIVITE TERRITORIALE DES ENTREPRISES : CAS DE LA VILLE DE DOUALA