Comment devenir gestionnaire de patrimoine

Actualités

Le métier de gestionnaire de patrimoine : rôles et fonctions

Le gestionnaire de patrimoine conseille et assiste les particuliers mais aussi les entreprises dans la gestion financière de leur patrimoine.
Lors d’un investissement, le gestionnaire de patrimoine se doit de toujours considérer les impacts  financiers, fiscaux et juridiques d’un placement. Il s’agit là d’une lourde responsabilité pour le gestionnaire puisque de son évaluation dépend souvent l’avenir du patrimoine d’un ménage ou d’une société.

Le patrimoine et la situation fiscale du client font l’objet d’une évaluation et d’une analyse par le gestionnaire de patrimoine. Il définit ensuite les stratégies à adopter et ce en fonction des besoins de son client. Il préconisera des solutions d’optimisation sur une augmentation de capital, une transmission de patrimoine, la souscription d’une prévoyance retraite ou une acquisition immobilière, …
Figurent généralement dans les solutions préconisées par le gestionnaire : des placements financiers, des investissements locatifs (dans l’ancien ou pour des solutions de défiscalisation comme la loi Duflot), des placements en assurance vie ou encore des acquisitions d’oeuvre d’art.

Dans l’exercice de ses fonctions, chambredesindependantsdupatrimoinele gestionnaire de patrimoine joue également le rôle de négociateur. Il se charge ainsi de la négociation des conditions de placement attendues par son client.
Un gestionnaire de patrimoine se doit de s’informer régulièrement des tendances des marchés financiers, immobiliers et boursiers. Le suivi des actualités économiques tant au niveau national qu’international est primordial dans l’exercice de ce métier.
Lorsque des changements de situation concernant directement le client ont lieu comme sa situation matrimoniale, le gestionnaire apporte de nouvelles stratégies de placement pour son client.

Les formations à suivre pour devenir gestionnaire de patrimoine

Pour accéder au métier de gestionnaire de patrimoine, il est recommandé d’obtenir, soit un DESS gestion de patrimoine, soit un diplôme Master obtenu après des études supérieures de 5 ans en économie, en finance, en économie-gestion, ou en assurance (Bac+ 5).
Les diplômés en droit, en sciences économiques ou d’une grande école de commerce (Bac+ 5) peuvent également devenir gestionnaire de patrimoine. Il en est de même pour les sortants de l’Institut d’études politiques de Paris (filière finance et stratégie) ayant un Master.

Les universités délivrant des formations permettant d’avoir un Master en gestion de patrimoine sont entre autres l’Université d’Auvergne-Clermont 1, l’Université Paris-Dauphine,  l’Université Aix-Marseille, l’Université Montesquieu Bordeaux IV,  l’Université Lille 2 ainsi que l’Université d’Orléans.

De grandes écoles de commerce et de gestion comme la BEM – Management School Bordeaux Paris Dakar, l’ESCP Europe, le SKEMA Business School, l’Euromed Management,  MBA ESG, forment également les futurs gestionnaires de patrimoine.
L’IAE (Lyon, Nantes, Gustave Eiffel, Valenciennes), l’International University of Monaco, l’IUP Banque Finance Assurance de Caen ainsi que  l’INSEEC figurent aussi dans la liste des meilleurs instituts de formation en gestion de patrimoine.