CHAPITRE IV : Efficacité énergétique pour un développement de la Production décentralisée d’énergie électrique.

Non classé

INTRODUCTION

Dans la plupart des pays d’Afrique subsaharienne, les infrastructures électriques sont très insuffisantes. La forte augmentation de la demande électrique se heurte à des coupures et des délestages très fréquents. Par ailleurs, les réseaux ne sont pas du tout « smart ». Les réseaux sont faiblement interconnectés entre pays, peu maillés, insuffisants et vieillissants, mal entretenus et dégradés, les matériels sont hétérogènes et les standards techniques datent parfois de l’ère coloniale. D’énormes investissements sont nécessaires pour la remise en état et la modernisation des réseaux, et ce sur plusieurs décennies. La mise en place de nouvelles technologies de réseaux électriques intelligents et de compteurs communicants pourraient permettre à l’Afrique de rattraper beaucoup plus rapidement son retard en la matière. Parmi les bénéfices attendus, les Smart grids auront pour effet de rendre le réseau bidirectionnel, d’améliorer la gestion, la maintenance et la qualité de service, mais permettront aussi aux opérateurs de faire des économies, notamment au niveau des pertes techniques et non techniques. Par ailleurs, les Smart grids contribueront à l’intégration des énergies de sources renouvelables et à l’amélioration de l’efficacité énergétique en Afrique.

L’industrialisation et la croissance de la population sont les premiers facteurs pour lesquels la consommation de l’énergie électrique augmente régulièrement. Ainsi, pour avoir un équilibre entre la production et la consommation, il est à première vue nécessaire d’augmenter le nombre de centrales électriques, de lignes, de postes de transformation etc., ce qui implique une augmentation de coût et une dégradation du milieu naturel. La définition de stratégies énergétiques visant à la maîtrise de la demande en énergie (MDE) partant de la localité à la région et le pays tout entier. Conduira à s’approprié d’une éfficacité énergétique reduisant les coût de consommation d’énergie électrique national et sous-régional. Dans cet chapitre nous allons developper l’interêt de développer une politique basée sur l’éfficacité énergétique pour mieux voire les CTDs s’appropriées des outils liés à la production décentralisée de l’électrique.

Page suivante : IV. 1 EFFICACITE ENERGETIQUE ET PRODUCTION DECENTRALISEE

Retour au menu : STRATEGIE DE CROISSANCE DES UNITES TERRITORIALES DU CAMEROUN, PRODUCTION DECENTRALISEE D’ELECTRICITE