Chapitre 8 : Des professionnalités et des savoirs émergeants

L’autonomie, dans la proposition auprès des JAP et la mise en oeuvre des placements sous surveillance électronique, est à nuancer car son usage devient de plus en plus courant avec une forte pression institutionnelle pour développer cette mesure (8-1). L’analyse collégiale des situations, induites par les programmes de prévention de récidive, est une avancée vers un contrôle entre pairs et un échange sur les pratiques (8-2). En parallèle, les visites à domicile dans le cadre de l’instruction des PSE sont devenues plus rares (8-3). Alors que le suivi des mesures de PSE se fait avec l’appui des surveillants pénitentiaires (8-4).

Page suivante : 8-1 Une systématisation de la surveillance électronique depuis 2009

Retour au menu : De la réinsertion à la prévention de la récidive : quel processus de professionnalisation pour les Conseillers Pénitentiaires d’Insertion et de Probation ?