CHAPITRE 4 : CONCLUSION ET PERSPECTIVES

Non classé

Des échantillons de feuilles portant des symptômes du RYMV ont été prélevés dans trois zones agro-écologiques du Sud-Bénin.
Les résultats obtenus permettent de confirmer :

1-la présence du RYMV dans des écosystèmes de riziculture irrigué et de bas-fonds du Sud-Bénin dans les trois zones prospectées aussi bien sur le riz cultivé que sur les mauvaises herbes.

2- l’existence de trois groupes sérologiques et fort curieusement la présence du sérotype Ser2 qui semble être localisé dans ces zones agroécologiques.

3- une diversité de réaction au sein de variétés, et des isolats testés. Les variétés Giganté et Tog 5681, ont affiché un bon niveau de résistance, IR64 et Bouaké 189 qui ont confirmé leur sensibilité, et IR47686-9-2-1 , qui a une résistance partielle. La durabilité des résistances naturelles dépend des conditions écologiques que sont les modes de transmission et la pression en inoculum du milieu qui sont les facteurs déterminants dans l’apparition des épidémies virales. Cette étude montre que la technique par points de piqûre mimant ainsi l’infection de la maladie par les insectes vecteurs est celle qui a permit une grande discrimination des isolats au cours des analyses.

Au vue de ces résultats, il serait bien d’approfondir les recherches sur :

-la caractérisation sérologique des isolats du Sud et du Nord avec l’utilisation des anticorps monoclonaux
– l’identification des espèces de graminées sauvages rapportées comme hôtes et leur rôle exact dans l’épidémiologie du virus.
-le criblage des collections de riz afin de rechercher de nouvelles sources de résistance pour les isolats virulents.
-.Identification d’autres gènes de résistance et utiliser dans une stratégie de pyramidage de gènes.
-Mieux comprendre les interactions moléculaires entre RYMV et riz et développer des résistances transgéniques.
-Etudier la phylogénie des isolats du Sud-Bénin en vue de comprendre leur classification par rapport à ceux du reste de l’Afrique.

Page suivante : BIBLIOGRAPHIE

Retour au menu : DIVERSITES SEROLOGIQUE ET PATHOGENIQUE DES ISOLATS DU VIRUS DE LA PANACHURE JAUNE DU RIZ (RYMV) AU SUD –BENIN (LOCALITES DE DANGBO, LOKOSSA ET CALAVI)